Langues régionales. Des textes anciens de poètes et troubadours alsaciens mis en musique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Judith Jung .

Textes religieux, mais aussi satires sociales, d'anciens textes d'auteurs alsaciens viennent d'être mis en musique par deux passionnés des langues du Moyen Âge.

Nous avons beau tendre l'oreille, difficile de comprendre ce qui est récité. Devant nous, Carole Werner, doctorante en études germaniques et Eric Kaija Guerrier, auteur-compositeur. Deux Alsaciens, passionnés d'histoire, qui ont mis en musique des textes d'auteurs alsaciens du Moyen Âge.

Wêmuot (en alsacien) ou Wehmut (en allemand) est le nom du projet. Cela signifie "nostalgie". Un projet musical mettant en avant six écrits de poètes et troubadours alsaciens. Des textes allant du 9e et 16e siècles. 

Parfois, le hasard fait bien les choses. Quand Carole Werner et Eric Kaija Guerrier se rencontrent, ils s'aperçoivent rapidement qu'ils partagent le même intérêt pour le Moyen Âge et ses parlers. Très vite, ils décident d'un projet commun autour de textes alsaciens représentatifs de toute une époque. 

Au programme : des poèmes et satires d'Otfried de Wissembourg (premier poète de langue germanique) datant du 9e siècle, de Johannes Tauler, ou encore de Sebastian Brant, auteur de la "Nef de Fous", best-seller de la fin du 15e siècle traduit en plusieurs langues.

Comme ces textes sont incompréhensibles pour la plupart d'entre nous, Eric Kaija Guerrier a cherché à retranscrire "les atmosphères particulières" de chaque texte. "Moi je suis habitué à faire de la chanson française, mais là, le projet est singulier". 

Qui sait à quoi ressemble le vieil-haut-allemand ? Quasiment personne. Cette langue ancienne, pratiquée chez nous entre le 8e et 11e siècle, n'est pour ainsi dire maîtrisée que par les linguistes. "Durant ma 3e année d'études germaniques à Heidelberg (Allemagne), nous étions obligés d'étudier la littérature et la linguistique du Moyen Âge" raconte Carole Werner qui pensait ne pas y arriver. "Mais en parlant l'alsacien, cela n'était pas trop compliqué" finalement. 

Plus on avance dans les siècles, et plus les textes deviennent compréhensibles par ceux qui parlent l'alsacien ou qui comprennent l'allemand standard d'aujourd'hui. Un projet à découvrir sur internet.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité