Les poteries alsaciennes ne font plus recette

Betschdorf, ses potiers et son grès au sel / © France 3 Alsace
Betschdorf, ses potiers et son grès au sel / © France 3 Alsace

Les potiers alsaciens sont inquiets : les ventes sont en baisse, des entreprises sont contraintes de fermer. Si les politiques n'entendent pas leur appel au secours, c'est tout un savoir-faire qui pourrait disparaître.

Par Caroline Moreau

La poterie du Nord Alsace a-t-elle encore un avenir ? Le nombre de potiers à Betschdorf et Soufflenheim est en constante diminution depuis 15 ans, conséquence de l'apparition sur le marché de poteries importées bien moins chères à partir du début des années 2000.
L'an dernier, trois poteries de Betschdorf et Soufflenheim - les deux communes d'Alsace spécialisées dans cet artisanat - ont encore dû fermer. Les professionnels du secteur en appellent aux politiques et aux responsables du tourisme en Alsace pour les remettre en valeur.

Signe de cette crise dans le monde des potiers alsaciens : l'édition 2017 de la traditionnelle fête de la poterie à Soufflenheim n'aura pas lieu.

Les poteries made in Alsace ne font plus recette
Reportage de David Meneu et Xavier Ganaye // Intervenants : Vincent Remmy, Potier ; Pierre Siegfried, Président des potiers d'Alsace ; Danièle Orgel, Commerçante à Strasbourg - France 3 Alsace


La poterie : une histoire très ancienne en Alsace


En Alsace, l’histoire des potiers est très ancienne. Dès l’époque de la pierre polie, on modelait l’argile de la Plaine du Rhin. En 1850, trente villages dans le Bas-Rhin se consacraient encore à cette activité. Aujourd’hui, il ne subsiste que deux centres importants : Betschdorf et Soufflenheim.

Pour en savoir plus sur l'histoire et les particularités de la poterie à Betschdorf

Betschdorf est un site déjà occupé par les Celtes et les Romains. L’histoire raconte qu’au 16ème siècle, un certain Knoetchen, potier allemand, apporta avec lui le secret de la fabrication de la poterie de grès. Le long de la Sauer se trouve en quantité de la terre argileuse. Rapidement, Betschdorf devient un centre de production et fournit la vaisselle d'une bonne partie de la région. Ce développement connaît son apogée vers 1865, quand Betschdorf compte soixante poteries employant quelque 400 personnes. En 1717, une autre vague de potiers venus de Rhénanie s'y installe.  L’annexion de 1870 marque un coup d’arrêt. Un renouveau se produit après la première guerre mondiale quand, à côté d’objets traditionnels, quelques potiers s’orientent avec succès vers une céramique plus fine et richement décorée dont la production augmente d’année en année. Depuis le village lie sa prospérité à cette poterie, d'une notoriété comparable à celle de Soufflenheim, caractérisée par les pièces de grès gris à décor bleu vernissées par projection de sel lors de la cuisson.

Les 13 artisans qui subsistent encore utilisent la technique ancestrale de grès verni au sel, ce qui rend les pièces étanches et permet ainsi la conservation des aliments.

Visitez le musée de la poterie à Betschdorf

Sur le même sujet

Les + Lus