Avis aux grands enfants : les pompiers du Bas-Rhin vendent leurs camions aux enchères

Le SDIS – service d’incendie et de secours – du Bas-Rhin organise une vente aux enchères de matériels et de véhicules réformés. Les sommes récoltées permettront aux pompiers d'acquérir de nouveaux équipements.

Votre rêve d’enfant a toujours été d’avoir un camion de pompiers ? Voilà peut-être l’occasion de l’exaucer. Les pompiers du Bas-Rhin organisent une grande vente aux enchères de leurs véhicules et de leur matériel. "Une vingtaine de véhicules sont proposés à la vente", précise le commandant David Schieber, adjoint au chef du groupement logistique et technique, en charge de la gestion de la flotte. Une flotte qui s'élevait en début d'année dans le Bas-Rhin à 1047 véhicules. "Nous devons régulièrement renouveler notre parc parce que nos engins vieillissent, mais aussi pour s'adapter à la gestion des risques", explique David Schieber. Certains engins dont nous nous séparons peuvent faire l'objet de dons, à des associations de sécurité civile agréées du département. Les autres sont vendus aux enchères."

Beaucoup de ces véhicules ne peuvent être achetés que par des professionnels, avertit le commandant des pompiers : " les particuliers n'ont accès qu'aux véhicules ayant un contrôle technique de moins de six mois, comme l'impose la réglementation. Les autres sont réservées aux vendeurs de voitures professionnels". Précision importante avant de vous lancer dans l'acquisition : sachez que si vous avez votre camion de pompiers, vous n'aurez pas la sirène qui va avec. " Quand on fait la cession de véhicules, on les démantèle de tous leurs équipements : deux-tons, gyrophares et balisage, avertit David Schieber. Mais il garde tout de même sa couleur rouge".

Et force est de constater que la fascination pour les camions rouges fonctionne. Sur les vingt véhicules mis en vente, 19 ont déjà fait l'objet d'enchères. "La mise à prix est fixée selon les tarifs du marché, avec un minimum de départ attractif ", détaille le commandant David Schieber. Au catalogue figurent par exemple un fourgon incendie (mis en service en 1999, 52.000 kms au compteur) mis à prix à 1.200 euros, ou encore un utilitaire (mis en service en 2006, 74.000 kms) à 300 euros. Côté matériel, on peut également faire l'acquisition de boîtes à outils (vides, mais rouges) pour 5 euros ou encore un lot d'uniformes de pompiers (1052 pantalons et 128 vestes de tailles différentes) pour 7500 euros.

La vente court jusqu'au 7 septembre et ne s'effectue que sur internet, via le site des enchères du Domaine public (cliquez sur le lien pour y accéder). Les sommes récoltées seront reversées au service d'incendie et de secours du Bas-Rhin pour acquérir du nouveau matériel.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite routes économie transports société