Bas-Rhin : à Illkirch-Graffenstaden, un label écolo pour une école engagée dans le développement durable

L'école du Nord à Illkirch-Graffenstaden vient de se voir attribuer la mention E3D : école en démarche globale de développement durable. C'est le résultat de nombreuses actions mises en œuvre depuis plusieurs années par l'établissement. Des petits gestes du quotidien pour protéger la planète.

La récompense est arrivée au cœur de l'été : un label E3D pour l'école élémentaire du Nord à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin). "C'est un moteur pour les enfants. Ça les motive beaucoup, c'est hyper valorisant" souligne la directrice Odile Schmitt.

Résultat : l'école va continuer et même accentuer les actions entamées depuis quelques années déjà : recyclage du papier évidemment, mais aussi tri sélectif, collecte du matériel usé ou cassé, et nouveauté cette année : des feutres d'ardoise rechargeables. Quand on sait que chaque enfant en utilise une dizaine par an, le tout cumulé finit par être assez considérable.

Un état d'esprit général

Chez les plus petits, ce sont les enseignants qui sensibilisent les enfants. Mais très vite, les projets sont initiés et mis en œuvre par les élèves eux même, les grands de CM2 faisant office de modèles pour les cadets.

Chacun est force de proposition, les enfants sont même plus ambitieux que les adultes "Par exemple cette année, ils souhaitent remplacer les serviettes jetables par des serviettes en tissu. Après, c'est à l'équipe éducative de valider ou pas les idées, en fonction de ce qui est faisable" explique la directrice. Chacun apporte sa contribution, et c'est finalement un état d'esprit qui se généralise dans tout l'établissement.

A chacun sa mission

Il n'est jamais trop tôt pour apprendre les éco-gestes. Un petit groupe de filles se regroupe autour des bacs à jardinage, où poussent des plants de tomates, fertilisés par du compost fabriqué au sein même de l'école.

Les composteurs sont installés depuis trois ans devant la grille d'entrée de l'école. Evidemment, il y a quelques petites erreurs de tri, mais justement, Morgane et Laura sont là pour rectifier le tir "Parfois on trouve des boîtes d'œufs, des mouchoirs ou des sachets en plastique, on les retire à l'aide d'une pince et on les jette dans un autre contenant" expliquent-elles. Un véritable engagement, qu'elles ne regrettent pas.

D'autres, comme Alizée et Kirsten, sont chargées de veiller à l'extinction des feux. "On vérifie que les lumières et les radiateurs sont bien éteints dans chaque classe lorsqu'il n'y a plus personne". L'école participe en effet aux Défis-Déclics initiés par la ville. Petits gestes grands effets : 17% d'économie d'énergie réalisée. De quoi convaincre les enfants et aussi leurs parents, que ces petits gestes qui comptent pour la planète, peuvent aussi compter pour le porte-monnaie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société environnement