Basket-ball : défaite de la SIG en finale de Coupe de France face à Pau-Orthez (95-86)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claire Peyrot

Dominé d'un bout à l'autre du match, Strasbourg s'est incliné face à Pau-Orthez en finale de Coupe de France de basket-ball sur le score de 95 à 86. L'Elan béarnais n'avait pas gagné cette compétition depuis 15 ans.

On s'attendait à un match très serré entre la SIG et l'Elan béarnais Pau-Lacq-Orthez en finale de la Coupe de France, dans la salle de l'Accor Arena (Bercy), ce samedi 23 avril 2022 et la confrontation entre les deux adversaires a été à la hauteur des attentes, même si les Alsaciens n'ont jamais été capables de prendre l'avantage. Dans une salle comble, Pau-Orthez remporte la finale sur le score de 95 à 86 à l'issue d'un match qu'elle a largement maîtrisé. Les Palois n'avaient pas accédé à ce niveau de la compétition depuis 2007.

Cela aurait pu être la troisième victoire de la SIG en Coupe de France après celle de 2015 (déjà contre Pau) et 2018. Pour la petite histoire, l'équipe de Pau était emmenée par un ancien Strasbourgeois, en la personne de Jérémy Leloup, qui avait soulevé la coupe avec les Alsaciens il y a quatre ans.

Dès le départ, avantage pour Pau

Si les Palois ont ouvert le score, les Strasbourgeois ont réussi à ne pas se laisser (trop) distancer en début de match, terminant sur un écart de 8 points à la fin de la première période (26-18). Dans le second quart temps, les hommes de Lassi Tuovi n'ont pas réellement été en mesure de réduire l'écart, ratant de nombreux tirs (46-39).

"Pour l'instant, on est dans ce qu'on veut faire, mais cette année on a de hauts et des bas, alors on va rester concentré", a déclaré Jérémy Leloup, le capitaine des Béarnais à la mi-temps.

Et si Pau a misé sur la concentration, c'est sur la motivation et la combativité que Strasbourg s'est relancé après la pause, réussissant pour la première fois depuis le début du match à rejoindre l'adversaire au score à seulement un point (70-69).

La dernière période a donné des sueurs froides aux supporters de chaque équipe, mais c'est finalement les Béarnais qui remportent le match, neuf points devant. "On n'a pas joué notre match et on le paye cash", a déclaré le meneur arrière strasbourgeois, Jean-Baptiste Maille, au terme de la rencontre. 

Au coude à coude en championnat

Cette saison, Strasbourgeois et Palois sont au coude à coude en championnat (une victoire de plus pour les Alsaciens) alors que la dynamique, favorable aux Béarnais en mars (six victoires) s'est inversée en avril (trois défaites pour Pau et trois victoires pour Strasbourg). Les Palois, encore 4e de Betclic il y a quelques jours, forts d'une série de sept victoires consécutives, ont marqué le pas en subissant trois revers en l'espace d'une semaine, face à Limoges, Monaco et Nanterre. 

Dans l'écrin du Palais omnisports de Bercy, qui accueillera dans un peu plus de deux ans les phases finales des tournois olympiques de basket des JO-2024, au moins 600 supporters alsaciens avaient fait le déplacement pour pousser DeAndre Lansdowne et sa bande.