• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg : des boissons fraîches à disposition pour les sans domicile fixe dans plusieurs bars

Maraude du Samu social le 28 juin 2019 à Nevers. / © Pierre Destrade/ MaxPPP
Maraude du Samu social le 28 juin 2019 à Nevers. / © Pierre Destrade/ MaxPPP

Contrairement aux idées reçues, l'été n'est pas plus clément que l'hiver pour les SDF. Moins d'hébergements, chaleur, déshydratation... autant de problèmes auxquels ces derniers sont confrontés. L'association La Cloche met en place à Strasbourg un système de boissons fraîches à disposition.

Par Cécile Poure

L'été est une saison rude pour les gens qui vivent dans nos rues. Peut-être moins spectaculaire que l'hiver et son lot de sacs de couchage et de couvertures de survie mais tout aussi meutrière et plus insidueuse. Car notre vigilance baisse, il fait beau, les oiseaux chantent, on en oublie de regarder à nos pieds.

L'été pour les SDF c'est toujours un parcours du combattant. Moins d'hébergement d'urgence, une chaleur jour et nuit qui infuse le bitume, la déshydratation, des maraudes moins fréquentes... autant de problématiques auxquelles sont confrontés actuellement les SDF. Pour les aider, un peu, dans leur quotidien, l'association La Cloche a mis en place un dispositif de boissons fraîches "suspendues". Le principe : payer une boisson fraîche dans un des établissements partenaires et la laisser en attente pour permettre à une personne sans domicile fixe de se désaltérer et de se poser un peu. 
 

Des petits gestes qui changent grandement

La démarche de cette association créee en 2014 et implantée en 2018 à Strasbourg est simple : les petits gestes sont de grand secours. Ainsi, via son projet Le Carillon, elle a tissé dans la capitale alsacienne un réseau de 40 commerçants solidaires. Des commerçants qui offrent de petits services quotidiens aux SDF. Recharger les portables, faire des photocopies, proposer ses toilettes, une coupe de cheveux, le wifi, une boisson... 
 

Objectif : simplifier évidemment la vie des sans-abris mais aussi faire changer le regard sur la précarité. Gabrielle Ripplinger, directrice de l'antenne strasbourgeoise explique : "Cela permet également aux SDF de se sentir légitimes dans les centres-villes où ils n'osent plus venir car ils sont pour beaucoup de municipalités persona non grata, de retrouver du lien social."
 
En France, le réseau du Carillon compte 900 commerçants solidaires disséminés dans huit villes.


Bois'solidaire

Cet été, c'est cette démarche qui est appliquée à tout un chacun. Six établissements sont partenaires à Strasbourg (cf carte) : Café Atlantico, Barco Latino, Harmonie Bowl and Juice, Le Chariot, Au Bercail et au Restaurant Paulus.
 

"Ce genre de micros engagements est super facile à mettre en place au niveau des commerçants et des habitants mais ils peuvent d'être une grande utilité. Ils améliorent nettement le quotidien des SDF. C'est simple et applicable partout. On voudrait étendre ce modèle le plus possible. Que les SDF sachent que le réseau existe, on est relativement nouveau, donc c'est pas évident. Que les futurs bénévoles le sachent aussi..." 


C'est simple et applicable partout
- Gabrielle Ripplinger, présidente l'association La Cloche -


Une initiative qui tombe plutôt bien niveau timing. Strasbourg a été nommée en 2019, Capitale européenne de l’économie sociale et solidaire, une récompense qui s'inscrit dans cette démarche d'entraide citoyenne. La ville est d'ailleurs partenaire du défi  Bois'solidaire. Depuis début juillet, une trentaine de boissons fraîches suspendues ont ainsi été achetées et consommées. L'association mise sur 200 d'ici fin août. 

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus