Coronavirus - Couvre-feu, marché de Noël : à quoi peut s'attendre Strasbourg

Ce jeudi 22 octobre, Jean Castex va annoncer qu'un "certain nombre de départements basculeront en alerte maximale" face à la progression de l'épidémie du Covid-19, a indiqué le porte-parole du gouvernement. Le Bas-Rhin et le Haut-Rhin seront-ils concernés ?

De nouvelles mesures concernant l'Alsace pourraient bien être annoncées ce jeudi 22 octobre par Jean Castex
De nouvelles mesures concernant l'Alsace pourraient bien être annoncées ce jeudi 22 octobre par Jean Castex © Franck Delhomme / MaxPPP
C'est le Premier ministre lui-même, et non le ministre de la Santé, qui tiendra le point presse de jeudi, prévu à 17h, signe de l'inquiétude de l'exécutif face à la progression de l'épidémie et la flambée des chiffres de contamination.

Plusieurs nouvelles métropoles devraient être touchées par le couvre-feu qui s'applique pour l'instant à 8 grandes villes et à la région Ile-de-France. 

Un couvre-feu pour l'Eurométropole de Strasbourg ?

Le taux d'incidence dans l'agglomération strasbougeoise double chaque semaine, constate l'Agence régionale de santé (ARS) . Il est passé de 68 pour 100.000 habitants pendant la semaine du 27 septembre au 3 octobre à 259,4 pour 100.000 habitants dans la semaine du 12 au 18 octobre, le plus fort taux de la région Grand est, dépassant le seuil d'alerte maximale (250). Parallèlement,  "le nombre de nouveaux cas chez les personnes de plus de 65 ans, personnes les plus à risque, a été multiplié par 4 (de 24 à 99,7 cas pour 100 000 personnes)", selon l'ARS (relire ici notre article publié hier).

Le taux d'incidence s'élève à 123,2 pour l'agglomération de Mulhouse.

L'Alsace touchée par la 2ème vague, les hôpitaux calmes

Plus tard qu'ailleurs, mais selon la même tendance, les deux départements alsaciens sont fortement touchés ces dernières semaines. La courbe continue de s'envoler. Le taux d'incidence s'élève, sur les sept derniers jours, à 191,6 pour 100.000 habitants (contre 39,5 le 1er octobre) et 118,6 pour le Haut Rhin (28,7 le 1er octobre), selon les derniers chiffres communiqués ce mercredi 21 octobre.
En hausse également, le nombre de patients hospitalisés  : 95 dans le Bas-Rhin (+17 par rapport à a veille), 45 dans le Haut-Rhin (+7). En revanche, le nombre de patients en réanimation demeure faible et stable, 17 au total (19 la veille), loin des seuils d'alerte.

Un nouveau foyer de contamination s'est déclaré au sein de l'EHPAD Marie-Roberta de Bischoffsheim (Bas-Rhin). 34 résidents (sur 44) ont été testés positifs (ainsi que plusieurs membres du personnel) confirme l'ARS. Tous sont actuellement confinés en chambre.

Et les marchés de Noël ?

Après l'annulation des marchés de Noël de Cologne, d'Heidelberg, de Ludwigsburg et d'Heilbronn, l'étau se reserre avec l'annulation annoncée mardi 20 octobre des marchés de Karlsruhe et de Fribourg, à proximité de la frontière alsacienne.

De ce côté du Rhin, l'incertitude continue de planer. La préfète du Grand est, Josiane Chevalier, a annoncé vouloir tenir rapidement une réunion "au niveau de l'Etat" pour trancher rapidement la question des marchés de Noël. Intention confirmée hier lors d'une conférence de presse  par le préfet de la Marne, interrogé sur le maintien du marché de Noël de Reims. "Nous avons les yeux rivés sur Strasbourg, qui est le plus gros marché de Noël de France" a indiqué le préfet de la Marne.

Ce jeudi 22 octobre, la ville de Strasbourg tiendra une conférence de presse dont l'intitulé ("Présentation de l'organisation de cette nouvelle édition") pourrait laisser penser que le marché de Noël 2020 reste d'actualité.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société