• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Festival des arts de la rue: des mutants colorés (presque) tout nus se baladent à Strasbourg

C'est la compagnie Ilotopie qui se prête au jeu de la déambulation colorée. Les membres de la troupe sont quasiment dans leur plus simple appareil dans Strasbourg. / © Astrid Servent. France 3 Alsace.
C'est la compagnie Ilotopie qui se prête au jeu de la déambulation colorée. Les membres de la troupe sont quasiment dans leur plus simple appareil dans Strasbourg. / © Astrid Servent. France 3 Alsace.

Jusqu'à ce dimanche soir, le festival des arts de la rue propose des spectacles participatifs et gratuits au cœur de Strasbourg. Défilés, théâtre, danses, les rues seront prétextes au rire et à la surprise. Zoom sur l'une de ces animations: la déambulation de mutants colorés (presque) nus.

Par LS

Il en aurait fait une tête Louis de Funès. Lui qui faisait la chasse aux nudistes dans le film le Gendarme de Saint-Tropez (1964) serait sans doute devenu hystérique si, en promenade dans les rues de Strasbourg ce week-end, il avait croisé les mutants colorés.

Les membres de la troupe Ilotopie ont défilé ce vendredi en fin d’après-midi de la place d’Austerlitz à la place de la cathédrale et rééditeront l’expérience ce samedi à 17h30 dans le cadre du Festival des arts de rue (FARSe). Un petit indice pour les reconnaître ? Ils sont chacun enduits de la tête aux pieds d’une teinte monochrome de peinture et… ils sont presque entièrement nus avec, au mieux, un bon vieux slip kangourou.

"Comment la peau respire-t-elle?"

Claire Ducreux, la conseillère artistique du festival des arts dans la rue (FARSe), voulait "surprendre" les passants et les curieux, le pari semble gagné avec ce défilé de "gens de couleurs" censé, d’après la troupe d’artistes, "stimuler l’imaginaire et bousculer le quotidien du public".

Ces sculptures humaines se mêlent à la foule, sirotent aussi bien une boisson fraîche qu’ils déambulent le plus naturellement du monde, mains derrière le dos, dans les rues de Strasbourg. La vie la vraie quoi !

"C’est surprenant mais agréable, décrit une passante. On ne s’attend à rien et on tombe sur ces gens, c’est sympa." D’autres sont plus terre-à-terre et cartésiens : "Je me demande comment la peau respire ?" s’interroge une autre dame.

Un défilé d'éléphants mécaniques en clou du spectacle

Bref, vous l’aurez compris, les mutants colorés ne laissent pas indifférents. C’est bien là leur principale raison d’être et ce pourquoi ils constituent l’une des attractions de cet édition du FARSe.

En tout, le festival des arts de la rue se décline en une trentaine d’animations d’ici à ce dimanche soir. Tout est gratuit et le programme, c’est par ici.

Des défilés, du théâtre, des numéros de cirque, de la danse, il y a de quoi se faire plaisir avec notamment un défilé de trois éléphants mécaniques et d’un escadron de soldats de plomb, le tout escorté par des cornemuses, des bombardes et des tambours.

Si vous croisez le cortège n’ayez crainte : Alexandre le Grand n’est pas venu envahir Strasbourg, vous assistez simplement au clou du spectacle du FARSe. Le départ est prévu, et pour le coup ce n’est pas une farce, à 22h04 pétantes sur la place du Corbeau. Le défilé se rendra ensuite place Kléber.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus