GCO de Strasbourg : depuis son ouverture, beaucoup de camions, mais peu de voitures

Publié le Mis à jour le

Près de quatre mois après sa mise en service, le GCO attire 13.000 véhicules par jour. C'est encore loin des 30.000 visés, mais les automobilistes qui empruntent la nouvelle voie sont satisfaits. Et sur la M35, le nombre de camions, et les bouchons, ont bien diminué.

Le Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO), rebaptisé A355, a attiré 10.000 véhicules par jour durant le mois de janvier dernier, et 13.000 en février, dont 5.000 camions.  

Ces premiers chiffres de fréquentation viennent d'être communiqués par la société gestionnaire Vinci, près de quatre mois après la mise en service de cette nouvelle autoroute payante pour contourner Strasbourg. 

Des données largement inférieures à l'objectif affiché, qui reste de 30.000 véhicules par jour. Mais Vinci se dit satisfaite de ces premiers résultats, expliquant que d'ordinaire, "les deux premiers mois de l'année sont structurellement plus faibles sur les autoroutes qui accueillent un trafic de transit."

Par ailleurs, la société constate "une montée en charge importante de l'infrastructure qui va se poursuivre dans le temps." 

Certains automobilistes apprécient le GCO

Du côté des usagers, les automobilistes déjà acquis au GCO apprécient de gagner en fluidité. "Ça nous facilite la tâche et nous évite d'être dans les bouchons" précise l'un d'eux. Il reconnaît que le gain de temps n'est pas énorme, "pas beaucoup, une dizaine de minutes. Mais ça en vaut le prix."      

"Ça me raccourcit le trajet" raconte un autre, qui ne l'emprunte que "de temps en temps", par confort. Car avec les nouveaux aménagements sur la M35, "la vitesse, on ne sait jamais si on doit être à 70 ou à 80." Il préfère donc, "par sécurité, rouler à 110 tout du long, et être tranquille." 

Mais on est encore loin d'un plébiscite de la part des automobilistes réguliers. Beaucoup ne semblent toujours pas avoir envie de payer entre 2 et 5 euros par trajet, pour le simple plaisir de pouvoir contourner Strasbourg.

Mais la majorité reste fidèle à la M35

La grande majorité continue donc d'emprunter la M35, gratuite, où le trafic de véhicules légers n'a baissé que de 5% depuis la mise en service du GCO. Avec 5.000 voitures en moins côté sud, et 8.000 en moins côté nord, selon les relevés du SIRAC (Service de l'information et de la régulation automatique de la circulation de Strasbourg).  

D'ailleurs, les automobilistes restés fidèles à l'ancienne voie ne semblent pas perdre au change. Yves Logel, le directeur du SIRAC, constate "déjà une nette amélioration de la circulation sur la N35 (…) Nous avons perdu ces grands bouchons que nous connaissions tous les jours, malgré la voie réservée qui est en place aujourd'hui" assure-t-il.

6.000 camions en moins sur la M35

En effet, les poids lourds n'encombrent plus la M35, puisque les camions en transit sont obligés de prendre le contournement, sous peine d'amende. Le SIRAC a observé "plus de 30% (…) de poids lourds en moins", soit "6.000 poids lourds en moins par jour."

Le directeur du SIRAC pense "qu'on peut encore espérer un peu plus", et viser une baisse "de plus de 40% de poids lourds."  

Sur la M35, les contrôles hebdomadaires ont permis de verbaliser une centaine de camions en janvier, et autant en février. Et, Yves Logel l'assure, par peur des PV, ils "ne reviendront pas." Des contrôles automatiques seraient même envisagés d'ici quelques années.