• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Il vient de là, il vient de Strasbourg : le rockeur alsacien Thomas Kieffer sort un nouvel album

Thomas Kieffer, chanteur, guitariste, interprète, sort un nouvel album / © France 3 Alsace
Thomas Kieffer, chanteur, guitariste, interprète, sort un nouvel album / © France 3 Alsace

Thomas Kieffer, vous ne le connaissez peut-être pas. Pourtant, ce chanteur et guitariste strasbourgeois promène son rock depuis des années, en France mais aussi aux Etats-Unis. Ce vendredi 31 mai, il sort son troisième album, sous un nouveau nom, The Meltdwn. Rencontre. 

Par Marie Coulon

Cheveux blancs non gominés, yeux ténébreux, blouson de cuir flanqué du drapeau américain, tatouages et grosse bague en forme de tête de mort…pas de doutes, Thomas Kieffer à la "rock attitude"… et le trouillomètre à zéro, aussi. "Il y a toujours un peu de pression quand on présente quelque chose de nouveau", avoue-t-il, à une semaine de faire son retour dans l’actualité musicale avec un nouvel opus: Keep on running.
 

En attendant, c’est à Bondy, en région parisienne, dans un studio de répétition qui a vu défiler toutes les plus grandes stars de la musique, des Rollings Stones à Mylène Farmer, que nous avons rencontré le chanteur strasbourgeois et sa bande. Parce que oui, Thomas Kieffer, est désormais… en groupe. Terminer la solitude et bonjour The Meltdwn. Nouveau nom, pour un nouveau projet artistique. "J’ai choisi de prendre ce nom-là qui évoque l’effondrement mais aussi la fusion, pour repartir d’une page blanche" explique-t-il.
 
Thomas Kieffer / © Marie Coulon / France 3 Alsace
Thomas Kieffer / © Marie Coulon / France 3 Alsace

Repartir…mais pas tout à fait de zéro. Car sur la route du rock, Thomas Kieffer en a usé des cordes. A 48 ans, il a des milliers de kilomètres, des centaines de scènes -plus ou moins grandes- des dizaines de titres et d’incalculables applaudissements dans les baskets. Qu’il est loin le temps du fan de Led Zeppelin qui s’essayait à la guitare dans sa chambre d’ado !
 

"Toute la musique que j’aime, elle vient de là-bas, elle vient des Etats-Unis"

Parce que oui, c’est à 15 ans que les doigts du strasbourgeois ont commencé à fumer. D’abord pour le hard rock et le métal, "j’étais jeune et énervé", puis, pour du "plus calme", style Bob Dylan ou Neil Young. Il intègre la société Gaz de Strasbourg "faut bien payer les factures" et se lance en parallèle dans une "tournée des bars du Grand Est" avec un looper, une drôle de machine qui enregistre et répète des boucles de son.
 

Il est alors repéré par un tourneur qui lui fera faire des premières parties de légendes comme Canned Heat, Jerry Lee Lewis, Chuck Berry, Gary Moore ou encore Scorpions. Thomas Kieffer foule les scènes du Bataclan, de l’Olympia et des Zéniths de France avant d’autoproduire son premier album en 2009. Ça en jette non?
 

Dès lors, plus rien n’arrête le musicien, qui traverse la Manche et même l’Atlantique. Il entreprend une tournée de plus d’un an sous les drapeaux Anglais et Américain. "Comme dirait Johnny Hallyday, toute la musique que j’aime elle vient de là-bas, elle vient des États-Unis. Quand j’étais en Caroline du Nord, je pouvais rentrer dans n’importe quel bar, il y avait de l’excellente musique rock, folk. On sent que c’est ancré dans cette culture".
 

Le Frenchie roule sa bosse avant de regagner sa patrie pour sortir un deuxième album réalisé en Alsace, avec déjà dans l’idée de poursuivre l'aventure à plusieurs. "Un soir, lorsque j’étais en tournée aux Etats-Unis, je suis rentré dans un bar où j’ai fait un bœuf avec plusieurs personnes. Et ça m’a donné l’envie de rejouer sur scène mais avec un groupe. Quand je suis rentré en France, je me suis mis à composer des titres dans l’esprit d’un groupe", raconte-t-il.

Quelques années plus tard, voilà le projet The Meltdwn créé autour de musiciens au pédigrée impressionnant. "François Delphin, à la guitare, a joué avec des grands comme Baschung, Florent Pagny. Olivier Brossard, le bassiste joue avec Laurent Woulzy, et Jimmy Montout, le batteur, tourne notamment avec Manu Lanvin, excellent guitariste de blues" détaille Thomas. "Quand je suis rentré en studio j’avais beaucoup de pression. C’était la première fois que je travaillais avec des professionnels de cette envergure".

A l’intérieur du paquet cadeau ? Du rock aux influences rustiques, des années 80/90. "Le côté rock, le côté vrai. Il chante en anglais et avec un super accent. Il n’y a pas de fake, il n'y va pas à moitié, il assume. Il n’y en a pas des artistes qui sonnent avec ce son là en France, je n'en connais pas d’autres", s’enthousiasme François Delphin entre deux riffs de guitare. Un rock pur et dur…mais pas trop. "Par rapport à ce que j’avais sorti comme album à l’époque, c’est beaucoup plus rock. Il y a aussi des titres plus folk, calmes et romantiques, mais on y retrouve beaucoup plus de guitare électrique. Je suis très content du résultat," reprend le rockeur.
 
Thomas Kieffer, entouré de ses musiciens / © France 3 Alsace
Thomas Kieffer, entouré de ses musiciens / © France 3 Alsace

Dans ses textes, il est question de thèmes qui font écho à l’actualité comme les violences faites aux femmes mais aussi d’introspection. La connaissance de soi, la rébellion intérieure, la révolte. "Je pense qu’en avançant et en vieillissant, on a une certaine expérience de la vie et on parle de choses plus importantes. La construction de l’humain par exemple. On essaye d’explorer son soi."
 
Thomas Kieffer / © Thomas Kieffer
Thomas Kieffer / © Thomas Kieffer

Explorer son intimité et revenir aux sources… Pour présenter ce nouvel album, le troisième, Thomas Kieffer a choisi Strasbourg et la scène de La Laiterie. Il s’y produira le 5 juin 2019, à 20h45, juste après la sortie officielle de Keep on running sur les plateformes digitales. "C’est symbolique. C’est toujours un grand plaisir de revenir en Alsace et d’y rejouer parce qu’il y a un public qui m’attend". Eh oui. Si la France à Johnny Halliday, l’Alsace à Thomas Kieffer, et il serait temps de le savoir...

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus