Cet article date de plus de 3 ans

Pour les militants frontistes strasbourgeois, la victoire de Marine Le Pen "n'est que partie remise"

Les militants strasbourgeois du Front national ont appris la défaite de leur candidate dans leur QG de Koenigshoffen. Malgré un résultat en deçà des attentes, les partisans de Marine Le Pen saluent une progression et attendent les élections législatives pour multiplier leur nombre de députés.
© France 3 Alsace
Ils auront voulu y croire jusqu’à la dernière seconde. Pourtant, à 20h pile, leurs espoirs se sont définitivement envolés. Des cris de colère, quelques huées, puis un calme plat, pesant.

Marine Le Pen a réuni 18,76% des voix à Strasbourg, contre 81,24% pour son adversaire. Un écart écrasant, comme dans beaucoup de grandes villes, qui témoigne encore d’un fort rejet du parti frontiste.


Un score encourageant en valeur absolue et décevant en valeur relative


Si beaucoup ont salué un score inédit, sans précédent en valeur absolue, avec près de 12 millions de voix, d’autres ne peuvent cacher leur déception devant le score en valeur relative, deux fois moins important que celui d’Emmanuel Macron.

C’est partie remise, si Mr Macron ne fait pas bien son travail, d’ici cinq ans, le FN sera de retour…

Un militant 

durée de la vidéo: 01 min 32
Déception au QG du FN à Strasbourg au second tour ©France 3 Alsace

Les plus optimistes soulignent une progression constante au fil des élections mais surtout une captation importante de nouveaux électeurs entre les deux tours. D’autres veulent temporiser et se rassurent en se projetant déjà pour 2022.

Après la colère et la déception, les militants veulent pourtant préparer l’avenir. Et celui-ci commence immédiatement, avec les législatives en perspective et l'espoir de passer de deux députés à un groupe parlementaire constitué.


C'est dans le canton d'Ingwiller que le FN réalise sa plus forte percée : en tête dans plus de la moitié de ses 75 communes. Illustration à Herbitzheim

durée de la vidéo: 01 min 48
Le FN à Herbitzheim ©France 3 Alsace




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections rassemblement national