• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Obernai: la charcuterie Festein d’Alsace organise un barbecue pour recruter son personnel

© Daniel Karmann/dpa/picture-alliance/Newscom/MaxPPP
© Daniel Karmann/dpa/picture-alliance/Newscom/MaxPPP

Comment recruter du personnel de manière originale? La charcuterie Festein d’Alsace à Obernai (Bas-Rhin) innove en organisant, vendredi 29 mars, un "barbec’rute". Objectif: combler une dizaine de postes et se doter d'une image plus alléchante. 
 

Par Marie Coulon

Dans le palmarès des initiatives originales développées par les entreprises pour recruter du personnel, celle-ci tient une place de choix. Et si pour trouver un emploi, il fallait manger une saucisse? C’est le principe du Barbec’rute organisé vendredi 29 mars, par la charcuterie industrielle Festein d’Alsace installée à Obernai. Une première du genre.
  

Nous avons eu l’idée il y a un an. On sait bien que le maître mot aujourd’hui pour recruter, c’est «innovation», pour les grands groupes comme pour les PME
- Christel Aguilar, responsable des ressources humaines -
 

Au menu, une dizaine de postes proposés. Opérateur de production, opérateur de conditionnement, conducteur de ligne, endosseur ou encore chef de fabrication. Du CDD saisonnier au CDI. Des places vacantes que Festein d’Alsace a bien du mal à combler depuis plusieurs mois.

"C’est déjà difficile de recruter de manière générale en France mais dans les filières en tension, c’est encore pire. Il y a beaucoup de concurrence sur le secteur d’Obernai, précise Christel Aguilar. Alors pourquoi pas le barbecue ? Le principe est simple. On invite les gens à venir tester les produits qu’ils devront fabriquer ou conditionner s’ils intègrent l’entreprise, autour d’un moment de convivialité. Nous serons installés sur le parking, ce sera sandwich pour tout le monde, dans une ambiance bon enfant."
 
Pas la peine de revêtir son plus beau smoking donc, même si autour des braises, il ne faudra pas se lâcher comme chez tonton Lulu le dimanche. La brochette de candidats sera sur le gril, malgré tout, entourée et observée par les responsables marketing et production, ainsi que le directeur général de l’entreprise. Une entreprise qui compte près de 90 collaborateurs et qui souhaite aussi se donner une image plus alléchante pour attirer de nouveaux talents. Des profils qui ne viendraient pas spontanément postuler en charcuterie, "un domaine dans lequel il y a beaucoup d’idées reçues. C’est sale, ça sent mauvais, c’est masculin…aujourd’hui, on veut vraiment casser les clichés.

Mais faut-il seulement manger un sandwich pour bien se vendre? Non, ce serait trop simple. Avant de se restaurer, les candidats devront quand même se mettre à table lors d’entretiens individuels de 10 minutes.  "On s’attend à avoir beaucoup de monde. Depuis que nous avons communiqué sur les réseaux sociaux, l’initiative fait le buzz. Il pourrait y avoir entre 50 et 100 personnes, peut-être plus, mais on est prêt."

Les candidats retenus seront recontactés sous une semaine et suivront ensuite un parcours de recrutement plus classique. Pour tenter votre chance, rendez-vous ce vendredi 29 mars de 11 à 15 heures. Et bon appétit bien sûr. 

Sur le même sujet

Vincent Lambert : un appel aux dons pour aider sa femme, ses parents soutenus par la fondation Lejeune

Les + Lus