Reconfinement : des séminaires en ligne pour découvrir le droit avec Game of Thrones ou James Bond

À partir du mardi 10 novembre, un cycle de conférences hebdomadaires en ligne démarre. Il est proposé par le Centre d'études internationales de la propriété intellectuelle (Ceipi) de l'université de Strasbourg (Bas-Rhin), et porte sur la pop-culture. Game of Thrones et James Bond sont au programme.
À l'étude des séminaires juridiques, le permis de tuer de James Bond, ou la légalité de la construction d'un mur anti-immigration sous le prisme de Game of Thrones.
À l'étude des séminaires juridiques, le permis de tuer de James Bond, ou la légalité de la construction d'un mur anti-immigration sous le prisme de Game of Thrones. © Britta Pedersen / HBO / HBO, MaxPPP
Étudier la matière juridique de Game of Thrones ou de James Bond, c'est ce que propose le Centre d'études internationales de la propriété intellectuelle (Ceipi) de l'université de Strasbourg (Bas-Rhin). Un séminaire virtuel "droit et pop-culture" démarre à partir du mardi 10 novembre, pour au moins quatre semaines.

L'inscription se fait en ligne pour recevoir un lien Zoom. Une rediffusion devrait aussi être partagée sur la page Facebook des étudiantes et étudiants du Ceipi. Les conférences dématérialisées ont lieu de 17 à 19 heures. 

Yann Basire est le directeur du Ceipi (voir son tweet où il annonce le cycle de conférences ci-dessous). Il a répondu aux questions de France 3 Alsace, présentant sa démarche de vulgarisation du droit, avec un cycle de conférences préparées par le corps professoral et étudiant de son institut.
 
"Avec le confinement, on a voulu garder le lien avec, et entre les étudiants. Pouvoir les faire participer, qu'ils ne restent pas passifs. Ensuite, on veut vulgariser le droit, via l'étude de séries fictives." Le droit irrigue les films et séries sans qu'on s'en rende compte, les ordalies (combats judiciaires) dans Game of Thrones par exemple. Ou l'omniprésence des procès dans les séries policières, faisant grincer des dents Yann Basire lorsqu'il entend un "Votre honneur" qui n'a aucune valeur dans le système juridique français...
 

Nudité et immigration via Game of Thrones

"On veut s'ouvrir à un public large. Passer par la pop-culture nous permet de tordre le cou à certaines idées reçues, ce 'Votre honneur' par exemple... Cela permet aussi d'anticiper l'évolution du droit. Regardez Minority Report de Philip K. Dick : avec les données personnelles, on est en plein dedans."

Le choix de la très acclamée série Game of Thrones (sauf sa fin) n'est pas dû au hasard. L'omniprésence de femmes dans le plus simple appareil (et d'hommes aussi) pose la question de la représentation de la nudité sur les écrans. Ou la présence d'un immense mur de glace pour arrêter un peuple fuyant une menace surnaturelle : elle rappelle la volonté - très discutable juridiquement - de Donald Trump de murer la frontière américano-mexicaine.

Voici le programme :
En attendant, vous pouvez relire les minutes des procès de Cersei Lannister et de Drago Malefoy, dont l'université de Strasbourg était partenaire. Une autre manière de vulgariser le droit.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19 justice télévision médias cinéma culture université éducation jeunesse