Une rentrée pas comme les autres : des polytechniciens intègrent des classes d'éducation prioritaire

© J.Jung
© J.Jung

Aider, soutenir et aller à la rencontre d'enfants scolarisés dans des établissements d'éducation prioritaire...Tel est le but de cette rentrée très particulière qui se déroule à Strasbourg et alentours. 

Par Judith Jung

Collège Erasme dans le quartier de Hautepierre à Strasbourg. Un établissement de 432 élèves classé dans le réseau d'éducation prioritaire.
"C'est un élève d'une grande école qui sera là pour vous jusqu'en mars" dit le principal à cette classe de 6ème qui démarre son cours de soutien en math. Des enfants qui ont encore du mal avec le calcul mental et qu'il s'agit d'accompagner pour aller de l'avant. Dans la classe, il y a bien sûr le professeur de mathématiques, Ludovic Muller... Mais il y a Arthur Ecoffet.

© J.Jung
© J.Jung

Donner envie

En première année au sein de la prestigieuse Ecole polytechnique, ce bordelais devait effectuer un stage de six mois en formation humaine. Il aurait pu choisir un corps de la Défense mais lui, a opté pour l'éducation prioritaire. "Je voulais découvrir ce monde (...) et puis je voulais connaître Strasbourg aussi"dit-il avant de démarrer son cours d'aide personnalisée. Son rôle ? Accompagner les élèves et soutenir là où les manques de connaissances se font sentir. Au programme : les maths, essentiellement et les sciences. Des domaines dans lequel ce polytechnicien excelle et qui sont parfois encore très abstraits pour ces collégiens. 

ambiance jeux de math

Arrivé fin septembre, Arthur restera là jusqu'en mars. Il est hébergé par l'établissement ce qui lui permettra aussi de découvrir le quartier et les familles. Des familles auxquelles il proposera aussi, via l'association Contact et Promotion, des cours de français langue étrangère.
Une rencontre de deux mondes que tout oppose qui sera très bénéfique pour tout le monde, selon les enseignants. cela fait 10 ans que le Collège Erasme accueille des polytechniciens. Ludovic Muller, professeur de mathématiques, nous en parle :

Interview du professeur de Math sur l'intérêt d'un tel stage
Ils seront 6 en tout à Strasbourg, Lingolsheim, Bischheim et Schiltigheim. Certains évolueront comme Arthur au sein d'écoles, d'autres dans les Centres sociaux culturels des villes.

Un partenariat qui existe depuis 7 ans dans la région

Lors de leur première année, les élèves de l’école Polytechnique, effectuent un stage soit militaire, soit civil. C’est dans ce cadre de « formation humaine », que le Département accueille sept Polytechniciens. Ils viennent d’apprendre leur lieu d’affectation et arrivent directement depuis la base militaire de La Courtine.

Voilà sept ans que le partenariat entre des collèges et Polytechnique existe. Depuis trois ans, le Département est partie prenante puisqu’il met à disposition de ces stagiaires des logements de fonction. Ces jeunes élèves viennent en appui aux équipes éducatives des collèges dans la mise en œuvre d’actions proposées par le Département du Bas-Rhin et l’Education nationale, en consolidant le lien entre les associations scolaires et de quartier et les établissements scolaires.

"Cette collaboration exemplaire donne une consistance aux notions de réussite scolaire et d’égalité des chances"

Immergés au quotidien dans les quartiers, les élèves polytechniciens contribuent aux projets des équipes éducatives visant à stimuler l’ambition des collégiens, et valorisent leurs capacités d’apprentissage. Il s’agit également de prévenir le décrochage, d’intégrer les élèves en situation de handicap, de favoriser et de conforter l’ouverture de l’établissement sur le territoire. Le soir, ils s’engagent dans de l’aide aux devoirs et dispensent des cours de français langue étrangère aux parents.

Les élèves polytechniciens incarnent cette connexion entre excellence et éducation prioritaire. Ils sont auréolés d’un certain prestige qui participe à atténuer le sentiment de relégation qui habite les quartiers populaires.

Sur le même sujet

Ecole de la deuxième chance,

Près de chez vous

Les + Lus