La Station spatiale internationale visible à l'oeil nu de Strasbourg à La Rochelle, ce lundi 2 décembre

La Station spatiale internationale est utilisée par les agences spatiales américaine, russe, européenne, japonaise, et canadienne. / © Domaine public, Nasa
La Station spatiale internationale est utilisée par les agences spatiales américaine, russe, européenne, japonaise, et canadienne. / © Domaine public, Nasa

La Station spatiale internationale (ISS) va passer au-dessus de la France, du sud-ouest au nord-est, le lundi 2 décembre à 17h40. Elle doit être visible à l'oeil nu si le ciel est dégagé.

Par Vincent Ballester

Il n'y a pas que les astronautes qui vont pouvoir admirer la Station spatiale internationale (ISS), le lundi 2 décembre 2019. Il y a aura aussi la population vivant entre Strasbourg et La Rochelle. Mais cela sera bref : une à trois minutes, entre 17h39 et 17h42 (voir tweet en bas d'article). L'application ISS Detector aide à ne pas rater l'instant (sur Android, Apple, et Windows Phone) si vous vivez en Poitou-Charentes, Centre, Bourgogne, Champagne, Lorraine, ou Alsace (les régions survolées).

À l'Université internationale de l'espace (ISU) de Strasbourg, le président Juan de Dalmau a commenté cet événement à France 3 Alsace : "Si le ciel continue à être dégagé, c'est très probable qu'on puisse l'apercevoir. On la verra comme une lumière défilante, un peu comme un avion ou une étoile filante. Mais elle ne clignote pas, contrairement à un avion. Et elle ne tombe pas, contrairement à une étoile filante : on la verra aussi plus longtemps. Cette lumière, c'est le reflet du Soleil sur les panneaux solaires de la station."
 

Il ajoute : "Elle sera à 400 kilomètres d'altitude dans l'espace, et viendra du sud-ouest vers le nord-est. C'est assez fréquent, car l'ISS fait le tour de la Terre en 90 minutes. Aujourd'hui, on la verra car ça tombe bien : elle a un bon angle pour qu'on voit la lumière, et il fera nuit. Ce qui est intéressant, c'est qu'il y a à bord Jessica Meir : elle a fait son master chez nous en 2000. Ce soir, nos étudiants vont aller dans la cour et regarder la lumière, lui faire coucou. On fait ça régulièrement, ce n'est pas la première fois ni la dernière. Parce que c'est quelqu'un avec qui on a une relation particulière."
 

Elle viendra du sud-ouest vers le nord-est
- Juan de Dalmau, président de l'Université internationale de l'espace


Jessica Meir est particulièrement connue car elle a réalisé avec sa consoeur Christina Koch la première sortie exclusivement féminine dans l'espace. C'était le 18 octobre 2019, un jour historique. L'astronaute avait même détaillé sa sortie sur Wikipédia... en direct depuis l'espace (voir l'article en anglais). 
 


Entre la Lune (qu'elle soit bleue ou "super") et les éclipses, l'Alsace est un bon endroit pour profiter des surprises que recèle le ciel étoilé. En l'occurrence, la Station spatiale internationale : c'est une sorte de gros Mécano géant assemblé entre 1998 et 2011. Cette station mesure 110 mètres et pèse 420 tonnes.

Elle permet aux équipages d'astronautes/cosmonautes/spationautes/etc. de mener des recherches scientifiques et astronomiques. Juan de Dalmau souligne : "La coopération internationale prévaut sur l'ISS, tant dans sa construction que dans son utilisation, comme à l'ISU. Notre philosophie, c'est d'ouvrir les portes aux étudiants de tous les pays. Nos projets scientifiques, technologiques, ont un but pacifique." 
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus