Strasbourg : comment le bal des pompiers est devenu un évènement incontournable et rentable

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Malal

Après une éclipse de deux ans pour cause de pandémie, le bal des pompiers fait son grand retour. A Strasbourg, le 13 juillet 2022, les soldats du feu ont la ferme intention de pulvériser les records d'affluence. Leur recette : une communication orchestrée par une agence professionnelle, et une bonne dose de testostérone.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ils sont de retour, et leur dernier teaser, intitulé "les retrouvailles", a été repris massivement par la presse et sur les réseaux sociaux. Ils, ce sont les pompiers de Strasbourg, qui donnent rendez-vous au public le 13 juillet pour le traditionnel "Bal des pompiers", annulé en 2020 et 2021 pour cause de pandémie. Finalement, après deux années "sans", l'édition 2022 aura bien lieu à la caserne de Cronenbourg, et 5 000 personnes sont attendues. Un record. 

Au fil des ans à Strasbourg, le bal des pompiers est devenu un évènement phare des festivités du 14 juillet. Pourtant ce n'était pas gagné d'avance : "il y avait eu une première tentative en 2014 raconte Alex Laurent, pompier professionnel à la caserne ouest mais ça n'a pas été concluant. Pas grand monde, et une météo pas terrible. Du coup, l'année suivante ça n'a pas été reconduit. Mais lorsque je suis arrivé en 2016, j'ai eu envie de refaire quelque chose"

Avant de rejoindre Strasbourg, Alex Laurent était en effet en poste à la caserne Montmartre à Paris, précisément là ou est né le Bal des pompiers en 1937. C'était à l'issue du défilé du 14 Juillet, une petite fête improvisée avec le voisinage et les passants, qui a fini par se muer en tradition.

Le virage de 2017

Alex Laurent relance donc la machine en 2016. Cette année-là, le bal des pompiers de la caserne ouest attire 600 personnes, ce qui est très honorable estime-t-il, mais les organisateurs perdent de l'argent. Alors, l'année suivante, ils prennent contact avec l'agence de communication strasbourgeoise Au 32. Et là, Bingo!

Le teaser de l'édition 2017 est repris par les réseaux sociaux et les médias nationaux. "On a fait quelque chose de décalé, et ça a plu. Je crois qu'on a lancé la mode du teaser du bal des pompiers" rigole Philippe de Melo, l'un des co-gérants de l'agence.

Depuis, effectivement, chaque caserne propose sa vidéo. "la com et la pub, ça fait toute la différence" renchérit Alex Laurent

Le teaser qui fait mâle

La com, oui, mais pas n'importe laquelle : des images qui transpirent la testostérone. Que des hommes. Des caricatures de virilité. C'est le fantasme du pompier en uniforme complètement assumé. "Ce fantasme-là existe toujours, et il n'est pas près de disparaitre" confirme Philippe de Melo. "D'ailleurs, au bal des pompiers, c'est évident : jusqu'à 22h, nous avons un public essentiellement familial. Mais ensuite, c'est un public féminin à 90%. Et elles sont là pour s'amuser!"

Du côté des pompiers, il faut trouver des volontaires prêts à exhiber leurs muscles : "Il ne faut pas croire que c'est facile, précise Alex Laurent. Il faut prospecter pour trouver des candidats. Ils savent qu'ils vont être vus par des milliers de personnes, et vous savez, ils ne sont pas tous célibataires non plus!"

Il n'empêche: le succès est au rendez-vous, et l'affluence, exponentielle. 600 personnes en 2016. 4 500 en 2019, la dernière édition avant la pandémie. Et sans doute plus encore, cette année pour les retrouvailles. L'agence de communication Au 32 est toujours à la manœuvre : pour la campagne publicitaire évidemment, mais aussi pour les démarches préfectorales, la gestion des flux du public... Tous les à-côtés qui font la réussite d'un évènement. Les deux premières années, la prestation fut entièrement gratuite. Aujourd'hui, l'agence applique un tarif symbolique. L'argent est utilisé autrement.

Un bal solidaire

A Strasbourg, le bal des pompiers est devenu un évènement rentable. Il génère de l'argent, qui est reversé aux pupilles de la nation, mais aussi à des associations humanitaires. Cette année, l'association bénéficiaire sera Théo2, une structure qui organise des activités en pleine nature incluant personnes valides et handicapées.

Pour les 150 bénévoles, pompiers mais aussi personnels techniques et administratifs de la caserne ouest, qui seront sur le pont pour le bal du 13 Juillet, c'est bien cet objectif qui sera leur principale motivation. En plus de passer un bon moment, évidemment!