Strasbourg : deux journées olympiques pour inciter petits et grands à faire du sport

Publié le Mis à jour le

Les 24 et 25 juin 2022 ont lieu les deuxièmes journées olympiques à Strasbourg. Pendant deux jours, plusieurs de clubs de la région proposent gratuitement de s'essayer à une trentaine de sports, olympiques ou non. À bientôt deux ans des Jeux, la génération "Paris 2024" doit être sportive, à commencer par les enfants.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Pendant deux jours, le quai des Bateliers, la place du Château ou encore la terrasse des Rohan ont des allures de sites olympiques. Plus de trente disciplines sportives sont proposées gratuitement, pour tous les âges. Pour les premières heures des journées olympiques, les enfants étaient à l'honneur.

Il y en a pour tous les goûts. Basket, arts martiaux, escrime, saut à la perche et même Quidditch. Difficile de ne pas trouver son bonheur pendant cette deuxième édition : "Cette année, l'athlétisme fait son apparition, comme le rugby ou encore le baseball. L'espace handicapé a également été augmenté. Mais surtout, ça dure sur deux jours, contrairement à l'an dernier", explique Claude Schneider, président de l'Office des sports de Strasbourg, qui coorganise l'événement avec la Ville.  

Cette longue durée permet d'organiser deux heures dédiées aux enfants ce vendredi après-midi : "On a fait amener huit classes de Strasbourg qui tournent pour faire des activités. On profite de l'événement pour leur permettre de découvrir tous ces sports."

Car derrière ces jeux journées, les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 ne sont pas très loin : "C'est notre locomotive!", sourit Claude Schneider. Strasbourg a d'ailleurs obtenu le label "Terres de Jeux", comme de nombreuses autres villes et collectivité en France. Le message, il est simple : faites du sport !

"Pour être un athlète, il faut passer par l'apprentissage, explique Owusu Tufuor, adjoint au sport à la Ville de Strasbourg. C'est tout simplement normal de dédier du temps à ces enfants, pour leur montrer que pour être grand, il faut connaître les différentes disciplines et faire un choix. Pas forcément pour être professionnel, mais il est nécessaire de pratiquer du sport, les gens n'en font pas assez."

Car l'enjeu est sociétal : "On a un public à reconquérir dans la démarche de l'activité physique. Et ça commence avec les enfants. Si on veut inscrire son gamin dans un club, le choix doit se faire maintenant. Septembre, c'est trop tard."

Faites du sport, mais pas n'importe comment! 

Claude Schneider

Président de l'Office des sports de Strasbourg

Pratiquer du sport donc, "mais pas n'importe comment!", précise Claude Schneider : "Tout le monde sait taper dans un ballon, mais tout le monde ne sait pas jouer au foot. Il faut s'inscrire dans un club, là où il y a les compétences."

"L'être humain, il est fait pour bouger. Quand on se dit 'je me remets en condition physique', il faut le faire bien. Se mettre à courir tous les week-ends, c'est super. Mais si vous courez mal, c'est la catastrophe, vous êtes cassé tout de suite. C'est surtout des problèmes de genou, de cheville ou de dos", prévient Claude Schneider.

Faire du sport à plusieurs

Le président de l'Office des sports veut faire passer un autre message : "Ne faites pas du sport seul, travaillez en groupe. Je ne demande pas à ce que tout le monde ait un coach non plus, mais qu'on affine le geste sportif, puisque c'est un geste réglementé, de manière à ce qu'on se fasse plaisir et que ce soit ludique."

En 2021, l'événement avait réuni près de 6.000 visiteurs sur une seule journée. Pour cette édition, les organisateurs espèrent voir l'affluence doubler. La journée du vendredi se terminera par une nocturne à 22h. Celle de samedi commencera à 11h pour finir à 18h. L'accès est entièrement gratuit.