Cet article date de plus de 4 ans

Strasbourg : elle se prépare à courir le marathon des sables pour les enfants malades

Une jeune Strasbourgeoise se prépare à courir le marathon des sables, dans le désert marocain, l'un des marathons les plus difficiles au monde qui aura lieu en avril 2018. Un défi physique mais également une action pour les enfants malades de l'hôtial de Hautepierre
Dans la série des marathons extrêmes du globe, le marathon des sables pourrait de hisser facilement dans le top 5. Six jours de course, soit 250 km dans le désert marocain, en portant sur le dos le nécessaire pour survivre. 

Myriam Lakes est une habituée des courses longues distances. Cette Strasbourgeoise a déjà bouclé deux marathons et avale les kilomètres de bitume dans les rues de sa ville pour s'entraîner. Elle qui n’a jamais couru dans le désert se lance donc un défi de taille. Un défi pour ses ressources physiques et psychologiques mais aussi un défi philanthrope.

durée de la vidéo: 02 min 37
Une Strasbourgeoise s'apprête à courir le marathon des sables ©France 3 Alsace


La jeune femme veut courir pour les enfants de l'hôpital de Hautepierre, pour lequel elle a travaillé pendant quatre ans.

Moi je choisis d’être dans la difficulté, eux ne l’ont pas choisi. Et justement de faire cette analogie, dans l’idée de la lutte dans des conditions extrêmes. Mon « enfer » va être temporaire, il va durer une semaine et le leur est plus long par moment.

Myriam Lakes

Un défi qu'elle commence à préparer avec ses habituels partenaires de course. Elle s’est d’ailleurs fixé comme objectif de courir au moins 70 km par semaine.

Pour valider son inscription, elle doit cependant réunir une certaine somme. Elle a d’ailleurs lancé une campagne de financement participatif, sur ce lien.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport