Strasbourg : marche nationale des sans-papiers jusqu'à l'Elysée pour obtenir leur régularisation

Ils ont répondu à l'appel de 15 collectifs de sans-papiers et de 120 organisations. 150 personnes se sont données rendez-vous place Kléber ce samedi 3 octobre pour une marche qui les conduira à l'Elysée le 17 octobre. Objectif : obtenir leur régularisation.

150 personnes rassemblées à Strasbourg le 3 octobre pour marcher jusqu'à l'Elysée et demander la régularisation des sans papiers
150 personnes rassemblées à Strasbourg le 3 octobre pour marcher jusqu'à l'Elysée et demander la régularisation des sans papiers © Philippe Dezempte / France Télévisions
150 personnes rassemblées ce matin, le samedi 3 octobre, place Kléber à Strasbourg malgré la pluie battante. Des sans-papiers pour la plupart, pour certains en attente d'une régularisation depuis des années. Ils ont répondu à l'appel d'une quinzaine de collectifs et d'environ 120 associations. L'idée étant d'organiser une marche nationale vers l'Elysée. Ainsi, ils sont des centaines à partir d'un peu partout en France. Une marche pour atteindre Paris le 17 octobre et réclamer au Président de la République une régularisation de leur situation.
 
Une manifestation est prévue le 17 octobre à Paris en soutien à toutes les victimes du colonialisme et du racisme et donc pour demander la régularisation de tous les sans-papiers. "Nous sommes privés de nos droits, la France ne veut pas nous reconnaître, se sent menacée par nous, explique Alioune Ndiaye, participant à la marche et membre du collectif sans-papiers d'Alsace, nous demandons simplement notre régularisation, mais aussi la fermeture de tous les centres de rétention, le droit à l'accès au travail, à la santé, à un toit aussi". Plusieurs haltes sont prévues aujourd'hui à Strasbourg : place Broglie pour le déjeuner puis direction le Parlement européen et le Palais des droits de l'homme. Les manifestants devraient se rendre à Saverne ce dimanche 4 octobre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sans papiers société manifestation économie social