Aéroport de Strasbourg : la compagnie française Amelia reprend deux lignes vers Munich et Amsterdam

Publié le Mis à jour le

Jusqu'ici assurées par Lufthansa et Air France, les liaisons à destination de Munich et Amsterdam depuis Strasbourg ont été reprises par le français Amelia en ce mois d'avril 2022. L'aéroport de Strasbourg essaie d'oublier au plus vite le Covid, qui a profondément impacté son activité.

Le Covid-19 reste un cauchemar pour tous les aéroports du monde. Et celui de Strasbourg-Entzheim ne fait pas exception. Pour amorcer la reprise du trafic de l'aéroport alsacien, la compagnie française Amelia, nouvelle à Strasbourg, a repris deux lignes, en direction d'Amsterdam et de Munich.

L'aventure est nouvelle. Pour l'aéroport de Strasbourg-Entzheim d'abord, qui accueille une nouvelle compagnie, mais aussi pour Amelia, qui gère pour la première fois des lignes régulières entre la France et l'international. En effet, l'entreprise était d'abord spécialisée dans les voyages d'affaires avant de se lancer dans les vols commerciaux.

Depuis le 11 avril 2022, tous les jours du lundi au vendredi, la compagnie opère deux rotations vers Amsterdam (Pays-Bas) et Munich (Allemagne). Elles étaient auparavant gérées par Air France et l'Allemand Lufthansa.

Des vols en semaine, pas le week-end

Le programme de vols est le suivant : 

  • Du lundi au vendredi, deux vols Strasbourg-Amsterdam par jour, le matin et le soir, ainsi que deux vols Amsterdam-Strasbourg, là encore le matin et le soir.
  • Le lundi, mardi, mercredi et vendredi, un vol à destination de Munich en fin de matinée, et un vol dans l'autre sens en début d'après-midi.
  • Le jeudi, un vol vers Munich en milieu d'après-midi, et un vol retour en fin d'après-midi.

Alain Regourd est le président du directoire d'Amelia. Pour lui, reprendre ces deux lignes est quelque chose d'important : "C'est dans la continuité de notre nouvelle activité, c'est majeur pour nous. Surtout que Strasbourg, c'est au centre de l'Europe !" Comptez 55 minutes pour rallier la capitale bavaroise et 1h25 pour atteindre la capitale des Pays-Bas.

Cette reprise par Amelia intervient dans un contexte délicat pour le secteur aérien. La pandémie de Covid-19 a fait mal, et la présentation d'Amelia s'est faite dans un aéroport strasbourgeois quasiment vide, ce mardi 19 avril. Mais le président du directoire de l'aéroport de Strasbourg-Entzheim, Renaud Paubelle, l'assure, la reprise est là : "On a une programmation pour cet été qui est très bien orientée, avec beaucoup de belles destinations en France, en Europe ou en Afrique du Nord."

Malgré tout, le trafic de l'aéroport n'a rien à voir avec celui d'avant-crise. Il a baissé de 60% par rapport à 2019, et celui de 2021 était de -51% par rapport à 2019 : "Le secteur aérien et notre aéroport ont été extrêmement touchés par la crise sanitaire. Mais la reprise s'amorce, et elle semble solide", affirme Renaud Paubelle.

Symbole de cette "reprise", de nouvelles destinations verront le jour au départ de l'Alsace cet été, à l'image de Rome en Italie, ou de l'île de Chypre.

Les deux lignes à destination de Munich et Amsterdam devraient, à terme, transporter 60.000 passagers chaque année.  Par ailleurs, les liaisons vers ces deux villes sont dites à "obligation de service public". C'est-à-dire que si elles ne sont pas rentables, l'État français opère une compensation financière. La ligne entre Strasbourg et Madrid, gérée par l'espagnol Air Nostrum, filiale d'Iberia, est également dans ce cas.