Strasbourg : le Pousse-légume, un potager électroménager encastrable imaginé par des étudiants-entrepreneurs

Le pousse-légume est une sorte de potager encastrable. Il trouve sa place dans les cuisines, notamment celles des restaurateurs. / © Document remis ( Rhizome)
Le pousse-légume est une sorte de potager encastrable. Il trouve sa place dans les cuisines, notamment celles des restaurateurs. / © Document remis ( Rhizome)

Le Pousse-légume est une sorte de potager d'intérieur. Imaginé par Rhizome, une jeune société strasbourgeoise, cet appareil électroménager s'encastre facilement entre un four et un lave-vaisselle. Il permet de cultiver mini-légumes, jeunes pousses, plantes aromatiques et fleurs comestibles. 
 

Par Astrid Servent

C'est un concept singulier et innovant. Le Pousse-légume a été mis au point par des étudiants-entrepreneurs qui se sont rencontrés à l'Université de Strasbourg. Leur idée de départ : créer un potager d'intérieur. Au fil des mois, de l'analyse des besoins, le concept s'affine: ce pousse-légume devrait trouver sa place aussi bien dans les cuisines de restaurants que dans celles des particuliers.

Imaginez un appareil en inox, de 60 cm de large, pas plus grand que votre lave-vaisselle. Facile à encastrer, ce pousse-légume vous permet de cultiver jeunes pousses, aromates, mini-légumes et fleurs comestibles. 
 

Pas besoin d'avoir les pouces verts


Vous n'avez rien à faire. ce pousse-légume est entièrement autonome. L'arrosage, la luminosité, la ventilation, la température, le PH et les nutriments, tout est géré par la machine et une interface spécifique conçue.

Il n'y a que quatre étapes à suivre à la lettre : 
  1. Mettre un bloc de culture contenant les graines et un substrat neutre dans un pot muni d’un film horticole.
  2. L'insérer dans l’un des deux plateaux du Pousse-légume.
  3. Activer le cycle de culture à l’aide de l’interface dédiée ou de l’application mobile. On sélectionne la zone et la variété et on peut suivre en temps réel l’avancée de vos cultures.
  4. Une alerte signale que le cycle est terminé. Il suffit alors de récolter au fur et à mesure de ses besoins et...de recommencer!
 
Un basilic frais, disponible en toute saison et ultra local : il a poussé dans la cuisine / © Document remis/Rhizome
Un basilic frais, disponible en toute saison et ultra local : il a poussé dans la cuisine / © Document remis/Rhizome


On peut tabler sur une récolte de 500 à 800 grammes tous les quinze jours. Le persil, le thym ou la coriandre poussent en trois à cinq semaines. Les radis livrent des feuilles du même goût que la racine en deux semaines. Les mini-légumes, comme les carottes de Paris de 2 centimètres de diamètre, parviennent à maturation en un mois et demi.

Pour l'installer, rien de plus simple : il suffit d'une arrivée d'eau et d'une prise. Trois modèles sont envisagés. Comptez entre 1.800 et 2.800 euros selon les options. La clientèle visée : les restaurateurs, les bars à cocktails et les cuisinistes haut de gamme.
 

Le pousse-légume : une source d'économies pour les restaurateurs?

On ne le sait pas forcément mais les achats d'aromates, de jeunes pousses, de petits légumes ou de fleurs comestibles peuvent peser lourd pour un restaurateur. La plante aromatique se mange fraîche, sinon elle est jetée. Un gaspillage qui, pour certains, peut représenter jusqu'à 2.000 euros de perte par an.

Ce pousse-Légume permet aux restaurateurs de diminuer les coûts d'approvisionnement par 5
- Antony Thirion, président et directeur scientifique de Borago Pousse-légume -
 

Romain Creutzmeyer, le chef du restaurant Colbert à Strasbourg, se montre intéréssé : "Ce genre de produits raffinés coûtent très chers à l'achat. le fait de produire soi-même et de récolter au moment des besoins nous aide énormément". Il va d'ailleurs le tester à partir de la mi-juin.

Sur le même sujet

Les + Lus