Cet article date de plus de 3 ans

Strasbourg : première visite dans la tour à énergie positive Elithis Danube

Panneaux photovoltaïques, orientation sud, coach digital sur tablette et smartphone, dans ce nouveau bâtiment, tout est pensé pour que la consommation d’énergie soit neutre.
Strasbourg, son coeur historique, ses touristes... et son nouvel éco-quartier du Danube. Plusieurs chantiers sont actuellement en cours sur ce site. L'un d'eux peut faire rêver, il s'agit de celui de la future tour à énergie positive. Ce projet mêle technologie et écologie. Au premier coup d'oeil, le bâtiment peut sembler banal mais en réalité, c'est une première mondiale. La première tour à énergie positive va en effet bientôt être livrée dans la capitale alsacienne. 

La tour Elithis Danube qui fait 50 mètres de haut, comprendra 63 appartements sur 17 étages. Les logements disposent de grandes baies vitrées orientées plein sud avec, sur le balcon, des panneaux photovoltaïques pour produire de l'électricité. Ici la facture d'énergie pourrait être égale à zéro euro, à condition d'adopter des gestes écologiques et de suivre les conseils d'un coach digital sur tablette ou sur smartphone. "On a des informations sur ses consommations énergétiques (...) qu'elles soient du chauffage, de l'éclairage, pour savoir si on peut faire des efforts (...) qui ont une influence importante sur votre facture", explique Thierry Bièvre, le PDG d'Elithis. La tablette vous indique par exemple s'il faut ouvrir les volets pour profiter du soleil et ainsi, diminuer la facture de chauffage.
durée de la vidéo: 02 min 36
Strasbourg : première visite dans la tour à énergie positive Elithis Danube


La tour est bioclimatique, son orientation privilégie le sud. Isolation thermique renforcée, réseaux rationalisés pour les câbles et les tuyaux, l'ensemble n'a pas coûté plus cher à construire qu'un bâtiment standard, nous a assuré Jonathan Chemouil, le directeur de la conception Elithis. Livrée avec un peu de retard en fin d'année, la tour Elithis Danube offrira des logements (du T2 au T4) à la location, au prix du marché soit environ 12 euros par m². Il y aura aussi 974 m² de bureaux. Elle sera la quatrième tour érigée dans le quartier, après les trois tours Black Swans, hautes elles aussi de 50 m. Dominant l’écoquartier Danube, cette tour sera interdite aux voitures qui devront être garées dans un silo à l’entrée du quartier.
© Photo : Ch. Laemmel

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture et urbanisme architecture écologie environnement société