Strasbourg : les projets de la deuxième tranche du Quartier d’Affaires dévoilés

© ©DeA
© ©DeA

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont choisi de dévoiler les projets architecturaux de la deuxième tranche du futur Quartier d’Affaires International, à l'occasion du Salon international de l’immobilier d’entreprises qui se tient à Paris.

Par M.C.

Roland Ries, maire de Strasbourg, et Robert Herrmann, président de l’Eurométropole, entourés d’Alain Fontanel, Premier adjoint au maire, ainsi que des représentants de Nexity et Lazard group / Bouygues Immobilier, promoteurs de la deuxième tranche du Quartier d’Affaires International, ont annoncé ce mercredi que les projets défendus par les cabinets Hubert Godet Architecte (Paris) / DeA Architectes (Mulhouse) et Erik Giudice Architects (Paris) associé à 120 GR (Strasbourg), venaient d’être choisis par la commission ad hoc, récemment réunie.

Ce choix, qui doit encore être soumis en début d’année prochaine à l’approbation du conseil municipal de Strasbourg, s’est appuyé sur quatre critères majeurs : qualité urbaine, architecturale et paysagère ; respect du programme et de la fonctionnalité ; qualité environnementale et technique ; respect de l’enveloppe prévisionnelle,
précise le communqué de la ville.

La deuxième tranche correspond aux lots 3 et 4 du Quartier d’Affaires International, projet qui en comporte un total de 5.

Le lot 3 à vocation mixte, mis en œuvre par Nexity, sera signé pour la partie bureaux (4700 m² ) et commerces ou services (400 m²) par Hubert Godet Architecte et pour la partie logements (5200 m²) par DeA Architectes.

Le lot 3 / © EGA
Le lot 3 / © EGA
Le lot 4 à vocation mixte lui aussi, dont la réalisation est pilotée par le groupement Lazard group / Bouygues Immobilier, sera conçu par Erik Giudice Architects pour les bureaux (5750 m²) et commerces ou services (550 m²), et par 120 GR pour ce qui sera des logements (3870 m²).

Le lot 4 / © 120GR
Le lot 4 / © 120GR


Le lot 5 (8.900 m² de bureaux et commerces ; 11.000 m² d’infrastructures hôtelières) fera l’objet quant à lui d’un appel à candidature qui sera lancé dès janvier 2017 pour une désignation des promoteurs prévue à la mi-avril.

Sur le même sujet

Les + Lus