Un fugitif condamné pour meurtre interpellé par des policiers des brigades de recherche et d'intervention de Strasbourg et Metz

Publié le

Âgé de 40 ans, un homme condamné pour meurtre en Allemagne a été retrouvé, ce 9 janvier 2023, par les BRI de Strasbourg et Metz sur l’autoroute A4 à hauteur de Farébersviller en Moselle. Le fugitif faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen après s’être échappé du tribunal de Ratisbonne, en Bavière.

L’évasion n’aura duré que quelques jours. Les brigades de recherche et d'intervention de la police judiciaire de Strasbourg et de Metz ont interpellé, ce lundi 9 janvier sur l’autoroute A4 près de Farébersviller (Moselle), un fugitif condamné pour meurtre en Allemagne. L’homme âgé de 40 ans faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen, selon un communiqué de la police nationale. 

Il purgeait, en Bavière, une peine de réclusion criminelle à perpétuité après avoir commis une série de vols à main armée dans la ville de Nuremberg, entre février 2010 et avril 2011. Lors de l’un d’entre eux, il a tué une femme de 76 ans en la ligotant et l’asphyxiant. 

Le 5 janvier, l’individu s’est évadé du tribunal de Ratisbonne, en Bavière, où il comparaissait pour le réexamen de sa peine. Deux jours après, la police criminelle allemande a sollicité l’aide de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Strasbourg. 

Une tentative de fuite en direction de Paris 

En menant leur enquête, les autorités françaises ont constaté que la sœur du meurtrier se rendait dans la capitale alsacienne en train, puis y a loué un véhicule. Elle a finalement récupéré son frère en voiture dans le centre-ville et a pris la direction de Paris via l’autoroute A4. 

Les policiers des BRI de Strasbourg et de Metz ont procédé à leur filature et les ont interpellés, le 9 janvier, sur un parking de l’A4 en Lorraine. Le quarantenaire a été présenté à un magistrat du Parquet général de la cour d’appel de Metz, qui a décidé de son incarcération avant d’être extradé vers l’Allemagne.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité