Strasbourg : un élève ingénieur élu prodige de la République pour son engagement pour la planète

Thomas Duflaut, jeune étudiant en école d'ingénieur à Strasbourg a été élu prodige de la République dans les Vosges le 8 octobre 2021. Il a été récompensé par la ministre Marlène Schiappa pour son engagement pour l’écologie.

Thomas Duflaut, 18 ans est étudiant en école d'ingénieur à Strasbourg. C'est aussi un défenseur de l'environnement et il a été récompensé pour ses diverses actions. Le 8 octobre il a reçu le prix de "Prodige de la République", une récompense créée par Marlène Schiappa, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur chargée de la citoyenneté pour mettre en avant les bonnes actions réalisées pendant le confinement.

"Je suis fier de ce diplôme car c’est la preuve que les actions des jeunes sont vues et cela pourrait en encourager d’autres à réaliser leurs rêves", explique le Vosgien d'origine. Le jeune homme qui fait désormais ses études au campus d'enseignement supérieur et de formation professionnelle de Strasbourg a monté son association "Génération planète verte" en avril 2020, en plein confinement. Il mène diverses actions en faveur de l’environnement avec une quinzaine de membres.

La particularité de cette structure, c’est d’être une "junior association" qui accueille des jeunes à partir de 11 ans. "Dans les autres associations écologistes il y a beaucoup d’adultes donc ce n’est pas forcément intéressant pour les mineurs. Là, on a le pouvoir d’organiser et de décider sans passer par des adultes", raconte le président de l’association.  

Ramassage de déchets et sensibilisation

Thomas Duflaut détaille leurs actions, "nous faisons des ramassages de déchets dans la forêt, nous tenons aussi des stands de sensibilisation pour les adultes où nous expliquons nos actions." En tout l’association a organisé une dizaine de séances de ramassage de déchets en forêt. "Une fois il y en avait tellement qu’on n’a pas pu tout ramasser", se souvient le jeune homme. Ce jour-là, la récolte était de 60 kilogrammes de déchets pour sept participants contre une vingtaine de kilos pour deux participants habituellement.

À l’avenir, les jeunes militants vont faire de la sensibilisation à l’écologie dans des écoles primaires des Vosges. "Nous sommes en train de créer un jeu où il faudra par exemple associer le temps de décomposition d’un déchet avec son image. Pour que les enfants retiennent il faut que ce soit ludique", détaille Thomas Duflaut.

Conscient de l’impact limité de ses actions, le futur ingénieur explique sa démarche : "je ne sais pas si nos actions auront un impact immédiat ou à long terme. Notre but c’est surtout d’inciter les gens à changer leurs habitudes. L’avenir c’est les jeunes donc il faut que les enfants prennent les bonnes habitudes dès leur plus jeune âge. Par exemple, il faut que ne pas jeter les déchets par terre par exemple devienne un automatisme", raconte l’étudiant.

Un engagement de longue date  

Thomas s’intéresse à l’écologie depuis le collège. "En 4ème, j’ai fait un discours sur la disparition des ours polaires lors d’un concours d’éloquence parce que j’avais vu un reportage choquant sur le sujet." Depuis il a également mené des actions de ramassage de déchets dans son lycée à Francfort. 

Aujourd’hui, dans son école d’ingénieur, il souhaite se spécialiser dans la robotique. "J’aimerais concevoir des robots capables de récupérer les déchets dans la mer par exemple", explique-t-il. Le jeune homme rêve de pouvoir changer les choses, le prix de Prodige de la République est une première reconnaissance pour ses actions en faveur de la planète.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement vie associative société