La Champagne-Ardenne mauvaise élève de l'écologie selon "La Vie"

L'hebdomadaire "La Vie" publie ce vendredi son palmarès 2016 de l'écologie. L'étude place les départements de Champagne-Ardenne en queue de peloton.

L hebdomadaire La Vie publie ce vendredi son palmarès 2016 de l'écologie. L'étude place les départements de Champagne-Ardenne en queue de peloton.
L'hebdomadaire "La Vie" publie ce vendredi son 10e palmarès annuel de l'écologie. La Champagne-Ardenne est lanterne rouge du classement 2016.

Dans le détail, la Marne et la Haute-Marne figurent respectivement à la 80e et 83e place. Et quasiment derniers du palmarès, les Ardennes en 90e position et l'Aube qui arrive 92e.

© France 3 Champagne-Ardenne

Chaque département a reçu une note sur 20, en fonction de 8 critères. Comme la gestion des déchets pour laquelle l'Aube et les Ardennes s'illustrent de façon négative.

"Sur les déchets, on n'est pas bons effectivement en Champagne-Ardenne", constate Christophe Dumont, écologiste ardennais. "On ne se sert pas des crédits de l'ADEME (NDLR : Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) pour essayer de populariser le tri sélectif. Sur la biodiversité, la Marne, l'Aube et les Ardennes ont carrément le bonnet d'âne. On est les derniers en France pour la protection de la biodiversité, pour une raison principale : la consommation excessive des terres agricoles au profit de l'urbanisation."


Conséquence, la faune est particulièrement touchée. Sur les 180 espèces d'oiseaux nicheurs dans la région, un quart est en diminution.

"L'une des plus grandes régions naturelles en Champagne-Ardenne se situe au niveau de la Champagne crayeuse", détaille Bryan Geoffroy, vice-président marnais de la Ligue de protection des oiseaux. "Elle est fortement agricole, de culture intensive, donc de ce fait là impactante pour la biodiversité. Cela mériterait de mettre en place évidemment des zones qui puissent accueillir la faune par des mises en place de jachères ou de haies."

Critères peu objectifs ?

Pour effectuer son classement, l'hebdomadaire La Vie a rassemblé 52 séries de chiffres collectés entre 2010 et juillet 2016. Des données parfois anciennes et des critères jugés peu objectifs.

"Je pense en particulier à celui qui attrait à l'abensce d'Agenda 21 dans les collectivités locales. Dans la région, on a choisi un outil qui est beaucoup plus performant, plus opérationnel qui est le plan climat", précise Christophe Dumont. "Donc l'absence d'Agenda 21 est plutôt à mettre à notre crédit qu'à notre passif".

À noter aussi que la Champagne-Ardenne entre dans le peloton des bons élèves en matière de qualité de l'eau et de qualité de l'air. En témoigne le secteur de l'énergie éolienne.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter