Amélie Halais, la femme qui habille les chevaux

Amélie Halais fabrique des selles anglaises pour les chevaux. / © Philippe Mercier/France 3
Amélie Halais fabrique des selles anglaises pour les chevaux. / © Philippe Mercier/France 3

Installée à Damouzy dans les Ardennes, Amélie Halais est l'une des rares femmes à exercer le métier de sellier-harnacheur.

Par Bintou Sidibé

La France ne compte plus que 26 selliers-harnacheurs . Ces artisans considérés comme les meileurs au monde réalisent leurs selles entièrement à l'ancienne. Parmi eux, Amélie Halais, passionnée des chevaux. Elle vient d'être couronnée par le concours d'Ateliers d'art de France.

Sa spécialité, se sont les selles pour lesquelles, elle se veut au service  du cheval. 

"Je suis là pour le confort des chevaux. Il ne faut pas qu'il soit blessé. Il ne faut qu'il soit abimé par le matérile... Il faut être à l'écoute de la morphologie du cheval", confie t-elle.

Après l'école des Haras du Pin où elle a décroché son CAP de sellier-harnacheurAmélie Halais a travaillé dans les ateliers de la Maison Hermès à  Bogny-sur- Meuse.  Elle y a appris le beau, la perfection . Elle est seule dans les Ardennes à fabriquer des selles anglaises. Une activité très physique dans laquelle les femmes sont très peu représentées.

" C'est un métier d 'homme qui demande de la force physique et sollicite beaucoup les poignets et les coudes", raconte Amélie. 

Lauréate pour le Grand Est,  la jeune femme disputera la finale nationale en novembre.

Amélie Halais , sellier-harnacheur
Amélie Halais est l'une des rares femmes à exercer ce métier.


Sur le même sujet

Epernay : un dispositif de sécurité renforcé pour les Habits de Lumières

Près de chez vous

Les + Lus