Cet article date de plus de 4 ans

Romilly-sur-Seine : la peur de l'amiante au cœur des Prud'hommes

72 agents du Technicentre de Romilly ont porté plainte contre la SNCF car ils vivent dans la peur de développer une maladie liée à l'amiante. Une audience devait avoir lieu ce mardi devant les Prud'hommes. Elle est renvoyée au 28 mars.
© MaxPPP
Une cinquantaine de cheminots de la SNCF étaient présents devant le tribunal des Prud'hommes de Troyes ce mardi. 72 cheminots du Technicentre de Romilly-sur-Seine ont porté plainte contre la compagnie ferroviaire pour "préjudice d'anxiété".

Ils estiment avoir été exposés longuement à ces fibres minérales et vivent depuis des années dans l'angoisse de tomber malades, de développer un cancer qui peut mettre jusqu'à 40 ans pour se déclarer.

Cette crainte resurgit donc à chaque fois qu'un collègue, qu'un retraité, développe une maladie ou meurt des suites de l'exposition prolongée à cette matière largement utilisée dans l'industrie et le bâtiment jusqu'en 1997.

587 décès de cheminots liés à l'amiante sont d'ailleurs reconnus officiellement par le comité national d'hygiène, sécurité et conditions de travail de la SNCF.

Leur avocat a demandé le renvoi de l'affaire car il estime avoir reçu les conclusions de la SNCF trop tardivement. L'audience aura lieu le 28 mars à 14 heures.

durée de la vidéo: 02 min 01
Romilly-sur-Seine : la peur de l'amiante au cœur des Prud'hommes ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
procès amiante justice société santé sncf économie transports