Romilly-sur-Seine : la peur de l'amiante au cœur des Prud'hommes

72 agents du Technicentre de Romilly ont porté plainte contre la SNCF car ils vivent dans la peur de développer une maladie liée à l'amiante. Une audience devait avoir lieu ce mardi devant les Prud'hommes. Elle est renvoyée au 28 mars.

Une cinquantaine de cheminots de la SNCF étaient présents devant le tribunal des Prud'hommes de Troyes ce mardi. 72 cheminots du Technicentre de Romilly-sur-Seine ont porté plainte contre la compagnie ferroviaire pour "préjudice d'anxiété".

Ils estiment avoir été exposés longuement à ces fibres minérales et vivent depuis des années dans l'angoisse de tomber malades, de développer un cancer qui peut mettre jusqu'à 40 ans pour se déclarer.

Cette crainte resurgit donc à chaque fois qu'un collègue, qu'un retraité, développe une maladie ou meurt des suites de l'exposition prolongée à cette matière largement utilisée dans l'industrie et le bâtiment jusqu'en 1997.

587 décès de cheminots liés à l'amiante sont d'ailleurs reconnus officiellement par le comité national d'hygiène, sécurité et conditions de travail de la SNCF.

Leur avocat a demandé le renvoi de l'affaire car il estime avoir reçu les conclusions de la SNCF trop tardivement. L'audience aura lieu le 28 mars à 14 heures.

©France 3 Champagne-Ardenne

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité