Concert maintenu le 29 mai à Verdun : le choix du rappeur Black M fait polémique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jean-Christophe Dupuis-Rémond

Le choix par la mairie de Verdun du rappeur français Alpha Diallo dit Black M, pour participer au concert commémoratif du 29 mai 2016 fait polémique. Portée à l'origine par des associations anti-homophobie et des proches de l'extrême-droite, elle se répand mercredi 11 mai sur les réseaux sociaux. 

La mairie de Verdun voulait-elle d'une tête d'affiche qui fasse un tel buzz sur les réseaux sociaux ? En tout cas, au lendemain de l'annonce de la participation du rappeur français Alpha Diallo dit Black M, et alors que le maire PS Samuel Hazard annonce maintenir le concert, la polémique enfle, ce mercredi 11 mai 2016 sur les réseaux sociaux.

La question est simple : était-il pertinent de choisir cette tête d'affiche pour la soirée de concert destinée aux milliers de jeunes franco-allemands (et aux autres) présents le 29 mai 2016 à l'occasion des commémorations de la bataille de Verdun (Meuse) par la chancelière allemande Angela Merkel et le président de la République François Hollande ?

M. Diallo se produira sur une scène implantée au coeur de la ville, au Parc de Londres, avec deux autres rappeurs, Lefa, également un ancien de Sexion d'Assaut et Abou Debeing.

"homophobe et antisémite" ?

Dès le départ, ce sont des associations anti-homophobie qui ont dénoncé le choix de Black M en raison de son ancienne appartenance au groupe de rap Sexion d'Assaut, présenté par l'un de ses membres comme "ouvertement homophobe" en 2010 avant de s'en excuser.

Puis le rappeur lui-même a été taxé en Belgique d'antisémitisme en raison de la reprise adaptée du morceau Dans ma rue de Doc Gyneco en octobre 2015. Une chanson interdite sur les ondes radios en Belgique.

Ils ont été rapidement suivis par des sympathisants d'extrême-droite puis par des représentants du Front National qui se focalisent sur une strophe d'une chanson de Sexion d'Assaut interprété par le rappeur français : "La France, ce pays de kouffar", kouffar signifiant mécréants (pluriel de kafir).

Désormais, via les réseaux sociaux, des citoyens de tous bords politiques se sont emparés de la polémique, soit pour défendre le choix de la mairie de Verdun, soit pour demander la déprogrammation de ce concert gratuit pour les spectateurs, y compris par pétition.

Polémique à Verdun également

A Verdun, le maire (reportage ce soir à 19h) Samuel Hazard défend ce choix et maintient le concert :
durée de la vidéo: 01 min 26
Concert Black M à Verdun ! la polémique enfle ©France 3 Lorraine


"Black M représente la diversité de notre pays, c'est l'artiste préféré des Français en 2016, il est adulé par les jeunes. Je ne vois pas en quoi il souille la mémoire de nos soldats." Samuel Hazard, maire de Verdun.






Le premier magistrat de la Cité de la Paix précise que le rappeur est vu "décerner le Kid's Choice Awards de l'artiste international de l'année 2016".

Mais ceux qui ont en charge la transmission de la mémoire de la Première Guerre Mondiale se seraient bien passés d'une tel publicité et le font savoir, notamment sur Twitter :

Un tweet en réponse aux très nombreux appels reçus depuis l'annonce de la tête d'affiche du concert.