La coupe du monde 98 en Alsace : souvenirs souvenirs

© F.DUGIT/Maxppp
© F.DUGIT/Maxppp

Alors que la Coupe du monde démarre en Russie, coup d'oeil dans le rétro pour se souvenir de la liesse populaire de 1998. L'Alsace n'avait alors accueilli aucun match officiel de la compétition, ce qui n'avait pas empêché les supporters alsaciens de célébrer les exploits des Bleus.

Par Caroline Moreau

Alors que la Coupe du monde de football démarre ce jeudi 14 juin avec la première affiche des poules, Russie-Arabie Saoudite, tous les Français de plus de vingt ans se souviennent de leur coupe du monde 1998. Personne n'a oublié sa soirée du 12 juillet, ce soir magique où la France avait remporté la compétition face au Brésil. Cet article étant collaboratif, nous attendons vos témoignages et anecdotes.


En 1998, aucun match ne s'était déroulé en Alsace. Strasbourg avait refusé de participer au comité d'organisation de la coupe du monde de 1998 car il aurait alors fallu transformer le stade de la Meinau pour monter sa capacité à 40.000 places assises, une dépense estimée à 200 millions de francs (l'équivalent alors du budget annuel de la ville) que n'avait alors pas voulu faire la maire de l'époque, Catherine Trautmann.


Parmi les vingt-deux porteurs du maillot bleu en 1998, deux joueurs retenaient particulièrement l'attention du public alsacien. Youri Djorkaeff et Franck Leboeuf ne sont pas alsaciens d'origine, mais tous deux ont occupé les bancs de la Meinau. Franck Leboeuf a passé six ans dans les rangs de la défense strasbourgeoise. Arrivé en octobre 1990, il a joué 223 matches avec le maillot du Racing, et a connu la montée du club où il s'est révélé avant d'être repéré et recruté par le club anglais de Chelsea.

Youri Djorkaeff n'a passé que quelques mois dans l'effectif, d'août 1989 à septembre 1990, mais il a inscrit son passage dans les annales. Pour son premier match à la Meinau, il inscrit deux buts face à Nîmes. Il signera au total 21 buts sur la saison, ce qui lui vaudra d'être sacré "meilleur joueur de la division de l'année 1989" par le magazine France Football.

Et vous, où étiez-vous ?

En  famille, devant un écran géant, dans un bar : à chacun sa soirée du 12 juillet 1998. Même sans match officiel dans la région, toute l'Alsace était en liesse. Les bars diffusant la finale étaient pris d'assaut, les rues et les places étaient bondées de joyeux supporters arborant les couleurs bleu-blanc-rouge, la France "black-blanc-beur" devenait un rêve accessible.


Et vous, vous rappelez-vous de la finale ? Où étiez-vous ? Avec qui ? 
Racontez vos souvenirs et vos anecdotes de 1998, nous les publierons dans cet article.

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus