Cet article date de plus de 3 ans

Découvrir le quotidien des militaires de l'Opération Sentinelle

Ils et elles sont militaires et participent à l'Opération Sentinelle. Des missions de surveillance et d'appui aux forces de l'ordre, mais pas seulement.
Une patrouille de l'Opération Sentinelle.
Une patrouille de l'Opération Sentinelle. © France 3 Alsace

Reportage : A. Delloye - G. Sabin - R. Meyze - S. Pezant - E. Noiret (France 3 Alsace)
durée de la vidéo: 04 min 14
Découvrir le quotidien des militaires de l"Opération Sentinelle ©France 3 Alsace

Ils et elles sont militaires et participent à l'Opération Sentinelle.
7 000 sur tout le territoire.


Des missions de surveillance et de sécurisation des espaces publics, des lieux de cultes, des gares, aéroports...

De toutes armes, ils viennent épauler les forces de l'ordre très sollicitées en ces période où la menace terroriste est extrême.

Ils n'ont pas vocation cependant à se substituer aux forces de l'ordre et ne peuvent par conséquent pas contrôler, fouiller ou appréhender, sauf en cas de menace directe, bien sûr.

Véhicule en patrouille.
Véhicule en patrouille. © France 3 Alsace

Et restent avant tout des militaires.
Appelés à participer à l'Opération Sentinelle en revenant d'opérations extérieures (OPEX), ou à y partir après leur mission Sentinelle.

Et subissent donc l'entraînement et les manoeuvres dévolues à tout militaire engagé.

BONUS : à l'intérieur du dispositif

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société défense