• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Economie numérique : le THI’PI nouveau lieu d’accueil pour les start-ups à Thionville

Le THI'PI nouveau lieu d'accueil pour les start-ups à Thionville / © Yves Kreidl/THI'PI
Le THI'PI nouveau lieu d'accueil pour les start-ups à Thionville / © Yves Kreidl/THI'PI

Le 1er Février 2018, le THI’PI ouvrait officiellement ses portes aux start-ups de Thionville et d'ailleurs. Ce lieu de 1000 m² doit permettre aux jeunes entreprises de l’économie numérique de s’installer et de débuter leurs activités dans les meilleures conditions. 

Par Yves Kreidl

Qu'est-ce qui se passe sous le THI’PI?

Comme son nom l’indique le lieu a vocation à réunir sous un même toit : les start-ups disposent donc de 1000m2 de bureaux, espaces de co-working et de détente.
Il fait partie du réseau LORNTECH qui réunit les start-ups de Lorraine.



La  responsable du THI’PI, Florence Christmann le définit comme :

 Un lieu ouvert, de rassemblement des compétences, que les Start-ups doivent s’approprier
 

30 bureaux sont disponibles sur les deux niveaux qui constituent le bâtiment. / © Yves Kreidl
30 bureaux sont disponibles sur les deux niveaux qui constituent le bâtiment. / © Yves Kreidl


Comment ça fonctionne pour les membres de la tribu?

D’une part, les start-ups peuvent profiter des lieux pour 120 euros le m2 par an, hors charges (fluides, fibre), un tarif attractif.

D’autre part, les experts représentants les partenaires privés ou publics, BPI, Caisse d’Epargne (d’autres arriveront dans les mois à venir) pourrons coacher les créateurs dans leurs démarches d’évolution.

L’ambition de la Communauté d’Agglomération Portes de France-Thionville qui porte le projet est d’accompagner et de pérenniser le développement des jeunes entreprises du numérique dans la région.

Qui pour occuper le THI'PI?


« Watt Frame », société d’animation, Oscar du meilleur court métrage d’animation en 2014 avec « MR Hublot » est déjà dans la place.

Et puis  il y a des pépites comme cette start-up qui a lancé sa plateforme « eJobber » en 2016.
Une idée simple et géniale à la fois : mettre en relation entreprises (hôtelleries, BTP, Intérim) qui cherchent du personnel occasionnel et « jobbers » qui cherchent du travail.
Entre la demande et l’offre, le logiciel cherche selon des critères très précis (disponibilité, géolocalisation, tarifs…) et surtout trouve en moins d’une minute !

L'application "eJobber" / © "eJobber"
L'application "eJobber" / © "eJobber"


A ce jour 8000 « jobbers » inscrits gratuitement et 350 entreprises qui accèdent à la plateforme pour 300 euros mensuels.

Derrière ce logiciel, un modèle typique de l’économie numérique, trois salariés dont un seul vit et travaille à Thionville (Paris et Génève pour les deux autres). Pour Thomas Rung si la levée de fonds en cours aboutit, il faudra voir plus grand, intégrer la tribu sous le THI’PI :

"Etre isolé n'est pas bon, l'émulation au sein du THI'PI avec d'autres start ups et l'écosystème est ce qui nous a manqué en début de projet"

Thomas Rung occupe une pièce de son domicile pour son gérer "eJobber" / © Thomas Rung
Thomas Rung occupe une pièce de son domicile pour son gérer "eJobber" / © Thomas Rung





Pour l’heure, la tribu n’est pas au complet donc pour grossir ses rangs, il suffit de faire acte de candidature via les contacts de sa Page Facebook.
Vous pouvez aussi vous rendre directement sur place : 15, route de Manom à Thionville.

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus