• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Ensemble c’est mieux - Champagne-Ardenne Lorraine

Du lundi au vendredi à 10h50 sur France 3 Champagne-Ardenne et France 3 Lorraine
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux - Champagne-Ardenne Lorraine

L'épiphanie c'est pas fini !

Ce lundi 8 janvier 2017, Gregory Piraux, responsable de la boulangerie KG Piraux à Epernay, vous propose dans "9h50 le matin en Champagne-Ardenne et Lorraine", des conseils pour réussir une galette des rois !

Par Julia Claeys

Même si l’épiphanie c'était samedi, vous avez jusqu’à fin janvier pour déguster la fameuse galette de rois, réelle tradition française.

Selon Gregory Piraux, le plus difficile à faire dans la galette c’est la pâte!

Pour réussir une bonne pâte :

  1. Tout d’abord il faut absolument des ingrédients de qualité, en effet de bonnes matières premières sont la clé de la réussite (farine label rouge, beurre    AOP Charente Poitou).
  2. Il faut aussi laisser la pâte beaucoup reposer au réfrigérateur, plus elle reposera plus elle sera facile à travailler.

Une fois la pâte prête, il faut ensuite la séparer pour en faire deux disques à l'aide d'un emporte-pièce.

Pour réussir une bonne frangipane :

  1. Premièrement, il faut mélanger le beurre et le sucre pour les blanchir.
  2. On y incorpore ensuite les œufs petit à petit.
  3. Une fois l’appareil monté, on ajoute la poudre d’amande et un peu de crème pâtissière pour donner de l’onctuosité.

On insère notre frangipane entre nos deux disques de pâte grâce à une poche à douille, sans oublier d’y déposer la fameuse fève !

On recouvre la galette de jaune d’œufs pour obtenir une belle dorure.

On termine en faisant de jolis petits motifs sur le dessus selon les goûts et les envies !

La galette des rois fourrée à la frangipane reste la star et la préférée des français mais d’autres sortes font surfaces dans les boulangeries.
En effet, pour ravir toutes les papilles même celles allergiques aux amandes et autres fruits à coques, de nombreuses variantes de galettes sont créées.
Grégory Piraux, lui, propose la classique galette aux pommes, mais aussi une galette à la myrtille, au chocolat et à la poire et même au Cranberry et fruits rouges !

Cette année, Grégory met à l’honneur les grands cuisiniers de notre région avec des fèves françaises personnalisées avec les logos et photos de restaurants gastronomiques. L’idée était d’associer le pain qu’utilisent les chefs quotidiennement dans leur restaurant et celui des boulangeries.

Retrouvez la séquence vidéo : 

 

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy