grand est
Choisir une région

Ensemble c’est mieux - Alsace

Du lundi au vendredi à 10h45
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux - Alsace

Cap sur le Nord du Bas-Rhin, à Wintershouse

Véronique Arnould nous fait découvrir  Wintershouse . La  commune de plus de 800 habitants  se situe à l'ouest de Haguenau

Par Catherine Schneider

Orthographié "Wintershouse" ou "Wintershausen", le nom du village peut se traduire par "maisons d'hiver". C'est dans cette commune qu'est installé le plus gros atelier de harengs de la région.Est Fritures produit des harengs saurs, rollmops, harengs à l'alsacienne.

"Prisé dans les pays du nord de l'Europe, le hareng est depuis deux siècles, une spécialité alsacienne.
Le hareng a été le premier poisson de mer arrivé en Alsace à l'époque où la navigation fluviale s'est développée. C'était il y a deux siècles. Les mariniers descendaient alors le Rhin avec du vin et venaient dans la région chargés de harengs de Hollande.

Pour des questions de conservation, le poisson était salé. Très longtemps, ce sont les épiciers qui s'occupèrent du dessalage et de la marinade. Tous les hivers, le hareng avait sa place dans leur boutique. Il était à l'origine un produit peu cher au point d'être considéré comme un poisson du pauvre. La consommation se limitait à la période froide lorsque l'approvisionnement se faisait de Hollande. Aujourd'hui pour satisfaire une demande qui s'étend sur toute l'année, le poisson vient, en été, du Danemark et d'Irlande.

Mais l'histoire du hareng en Alsace, c'est aussi l'histoire du rollmops, ce filet mariné roulé autour d'un cornichon et conservé au choix dans une sauce rémoulade ou dans un mélange de vinaigre et d'épices.

L'origine de la préparation des harengs en rollmops est, selon les sources, allemande, belge ou hollandaise. Les débuts alsaciens de ce produit datent de 1935, dans l'une des tours de Finkwiller, à l'Ancienne Douane à Strasbourg où un artisan, de nationalité allemande, faisait des rollmops.

Accompagné de pommes de terre ou cuites à la vapeur , il est décrit par les connaisseurs comme rafraîchissant. En Alsace bossue, il est encore l'occasion de dîners et de grandes fêtes organisées par les associations locales. On raconte aussi qu'autrefois, il trônait immanquablement, dans un bocal, sur le zinc des cafés de villages, accompagnant à merveille une bière dès le petit matin
." source EST FRITURES 


Deuxième rendez vous à Wintershouse  , chez Thierry Colin .L'apiculteur amateur de la commune fait parrainer ses ruches : un bon moyen pour les financer et se développer.

 / ©







contact :

Thierry Colin
Un toit pour les Abeilles

www.untoitpourlesabeilles.fr