Bulle d'Air

Voir ou revoir la Champagne-Ardenne vue du ciel.
Logo de l'émission Bulle d'Air

Nogent-sur-Seine

À Nogent, tout en suivant son cours dont on considère qu’il commence ici à devenir navigable, l’eau de la Seine se disperse en canaux qui ont façonné des îles, des espaces protégés et des lieux de promenade.

Par Nathalie Zanzola

Mais dont la fonction première était de produire l’énergie hydraulique qui entraînait les meules des moulins dont l’ensemble, pendant plus de mille ans, n’aura jamais cessé d’évoluer, de se développer, de s’accroître, de grandir jusqu’à la démesure et qui, aujourd’hui, constituent l’édifice le plus monumental de la petite ville et, d’une certaine façon, son emblème le plus évident avec l’île Olive, du nom de son donateur, le docteur Olive, qui fut maire de Nogent en 1884 et avec l’église Saint-Laurent, édifiée aux XVe et XVIe siècles, mais qui, parmi plusieurs titres de gloire, est surtout réputée pour avoir accueilli les restes d’Héloïse et d’Abélard, premiers des couples romantiques.
La cruauté de leur époque les sépara. Seule la mort fut assez forte pour les réunir, d’abord dans l’abbaye du Paraclet, près de Nogent, puis à l’église Saint-Laurent, avant d’être transférés à Paris, pour, dit-on, des raisons de publicité, afin de contribuer au lancement du cimetière du Père Lachaise où les Parisiens rechignaient à se faire inhumer.

Là où il y a des moulins, il y a des silos. Ils sont souvent répartis au milieu des campagnes, mais  à Nogent ils s’élèvent plutôt aux lisières de la cité. Ils confèrent de la stature au paysage urbain et du relief à la plaine.