Dimanche en politique

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique

Sénatoriales : ce qui change, ceux qui restent

© FTV
© FTV

Les élections sénatoriales se sont déroulées dimanche 24 septembre, dans une indifférence quasi générale. 
Dans notre région, seuls 5 départements étaient concernés : La Haute-Marne, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et la Moselle
A cette occasion 16 sièges ont été renouvelés.

Par Sophie Gueffier

On en parle peu, bien moins que des députés. 
Pourtant, le sénateur participe également au travail législatif d'une part et de contrôle du gouvernement d'autre part. 

Tous les six ans, la moitié du Sénat est soumise aux suffrages. Lors de ce scrutin du 24 septembre 171 sièges sur 348 ont été renouvelés. 
Et, dans notre région Grand Est, les 8.260 grands électeurs de cinq départements ont élus ou réélus seize sénateurs. 
La droite sort renforcée. La République En Marche est clairement désavouée. 

Quelle priorité pour ce nouveau Sénat ?
Comment les maires, inquiets, notamment de la réforme de la taxe d'habitation, peuvent-ils se faire entendre à Paris?  
Quelles réponses apporter aux difficultés de nos territoires en Alsace, Lorraine et Champagne Ardenne ? 

Ce dimanche, Vincent Thollet vous propose de rencontrer trois d'entre eux. Ils tenteront de répondre à toutes ces interrogations :

  • Fabienne Keller, sénatrice Les Républicains du Bas-Rhin, n'était pas concernée par le scrutin de dimanche. L'ancienne maire de Strasbourg a milité pour la constitution d'un groupe "LR constructifs" au Sénat.
  • Olivier Jacquin, sénateur Parti Socialiste de Meurthe-et-Moselle, tout juste élu. Il va devoir quitter ses fonction de maire-adjoint de Limey-Remenauville et de président de la communauté de communes Mad et Moselle, pour respecter la loi de non-cumul des mandats. 
  • René-Paul Savary, sénateur Les Républicains de la Marne, a été réélu dimanche.Il va devoir également quitter sa fonction de président du conseil départemental de la Marne. 

Tous les résultats par départements. 

Regardez la bande-annonce :
Sénatoriales : ce qui change, ceux qui restent