Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

GASPI ? NON MERCI!

C’est incontestablement dans l’air du temps : la lutte contre le gaspillage alimentaire mobilise les générations, les principaux secteurs de la vie sociale, économique, écologique – et de plus en plus d’élus.

Par Francis Baerst

Alimentaire mon cher Watson

Récemment,  la Communauté Urbaine de Strasbourg pilotait une « Semaine anti-gaspi ».  Les Jeunes Agriculteurs s’efforcent aussi de défendre la production locale qui est moins génératrice de gaspillages que les importations d’autres régions.
Les grandes surfaces commerciales, elles, travaillent aujourd’hui en partenariat avec des organisations humanitaires lesquelles viennent quotidiennement retirer des produits frais proches de la date limite de consommation.
Rund Um Episode 1 : Alimentaire, mon cher Watson

Menues économies

L’un des terrains favorable au gaspillage alimentaire est la restauration collective. Si un restaurateur privé doit être en mesure d’offrir un choix assez étendu à sa clientèle, au contraire les cantines et restaurants d’entreprises s’efforcent de centrer leurs achats autour des goûts de leurs « clients ».  Dans l’EHPAD  « Emmaüs  - Diaconnesses» à Koenigshoffen, on connaît parfaitement le profil gastronomique des résidents. Ceux-ci ont la possibilité de demander un autre menu lorsque celui qui leur est proposé en leur convient pas.
Rund Um Episode 2 : Menues économies

Des papilles et des mamies

En France, le gaspillage alimentaire représente 7 millions de tonnes par an.  Pour un ménage moyen, cela fait 400 € . Pour diminuer ce gâchis, il convient préventivement de maitriser ses achats en fonction de ses besoins réels. Ensuite, éviter de jeter les restes qui peuvent, le plus souvent, être resservis sous une autre forme. Exemple : le fameux pain perdu de nos grands-mères.
Dans la restauration privée, on est sensible aujourd’hui aux comportement anti-gaspillage alimentaire, ne fût-ce que pour des raisons économiques.
Rund Um Episode 3 : Des papilles et des mamies

« Qui jette un œuf jette un bœuf »

Au printemps prochain, la Banque Alimentaire du Haut-Rhin fêtera ses 30 ans. Avec ses 140 bénévoles et ses 6 employés, elle collecte tous les jours à travers le département les produits frais et les conserves qu’elle stockera ici avant de les redistribuer aux nécessiteux.
Pour que tout le monde puisse avoir une assiette raisonnablement garnie, il importe d’initier le public à l’économie. A Strasbourg, à la Direction de l’Environnement de la Communauté Urbaine, on  sensibilise élèves et enseignants à la gestion de la table, du frigo et de la poubelle.
Rund Um Episode 4 : « Qui jette un œuf jette un bœuf »