grand est
Choisir une région

Route 67

Du lundi au vendredi à 19h15
Logo de l'émission Route 67

Illkirch : ces élèves sont des lumières

Une mini-entreprise dans un collège, gérée par des élèves de 3ème. C'est l'expérience menée depuis 4 ans au sein du collège d'Illkirch.
Cette année, ils ont décidé de se lancer dans la fabrication d'un boîtier Led.

Par Cécile Poure

Prendre rendez-vous chez le banquier, faire une étude de marché... quelques heures par semaine, les élèves de 3e du collège d'Illkirch expérimentent le quotidien d'une entreprise lambda.
Du produit aux chefs de service, ils tout choisi eux-mêmes. Y compris le produit qu'ils sont en train de mettre au point.
Un boîtier Led pour être vu la nuit sur les routes.

Une idée lumineuse


Une idée lumineuse baptisée Mid'Light.
12 leds visibles à une 40 aine de mètres dans la nuit. Mid'light pourra être accroché au bras d'un piéton ou d'un cycliste et leur rendre la route plus sûre.
L'idée de la mini-entreprise, c'est le professeur de technologie qui l'a eue il y a quatre ans. Marc Kunkel.
Le but : fabriquer du concret avec plus de moyens. En l'occurrence, l'argent des parents d'élèves qui prêtent chacun 4 euros, remboursés par la vente des produits. De quoi motiver les 3ème et les impliquer dans le projet.

Connexions


Les moyens sont toutefois trop limités pour fabriquer un boîtier entier. Pas de problème, nos élèves ont un service de sponsoring, évidemment.
Cette année, c'est l'entreprise Würth Elektronik qui met à disposition ses compétences et transmet son savoir-faire.
Pour les aspects bancaires et juridiques , ils peuvent compter sur l’association Entreprendre pour apprendre (EPA Grand Est).
Une association qui soutient 75 autres mini-entreprises comme celle-ci en Alsace.
Route 67 / Mini entreprise

Mini-entreprise mais grosses responsabilités


Le collège d'Illkirch a déjà remporté cinq récompenses, dont le premier prix du championnat régional de mini-entreprises et le premier prix national du meilleur développement marketing.
C'est dire si nos élèves ont la pression.
Il leur reste encore à améliorer la couleur, le look et le brassard.
Une centaine de boîtiers lumineux seront fabriqués pour être ensuite vendus au collège, sur internet et dans des centres commerciaux.