grand est
Choisir une région

Route 67

Du lundi au vendredi à 19h15
Logo de l'émission Route 67

Les petites mains de l'Opéra du Rhin

A l'atelier couture de l'Opéra du Rhin, le printemps s'invite en plein hiver
A l'atelier couture de l'Opéra du Rhin, le printemps s'invite en plein hiver

Dans le Grenier d'Abondance, les petites mains de l'Opéra courent. C'est un monde à part que vous propose de découvrir Route 67. L'atelier couture.
Un monde coloré, fantasmagorique où les patineuses artistiques, les teigneuses, les tailleuses cohabitent pour donner vie aux rêves les plus fous.

Par Cécile Poure

Ca se passe de l'autre côté de la rue. Un grand bâtiment de briques rouges qui fait face à l'Opéra du Rhin, à Strasbourg.
Un ancien entrepôt de céréales du 15e siècle converti en ateliers. Ici, pas de petits rats ( de l'Opéra ou d'ailleurs), mais des petites mains qui courent sur les tissus, filent, découpent, légères et agiles. 
Sur plusieurs étages, elles donnent vie aux rêves les plus fous des metteurs en scène et des costumiers.
Elles font des silhouettes de papier des costumes de scène.

1500 costumes par an


Modistes, perruquières, couturières : une vingtaine de personnes travaillent dans ces ateliers qui produisent en moyenne 1500 costumes par an. 
Pour chaque production, c'est le même rituel.
Tout commence par un cahier des charges bien précis, des maquettes qui donneront le ton des costumes. Il faut ensuite s'adapter. Le chef-costumier choisit les matières et effectue un échantillonnage. Il étudie aussi la faisabilité des idées parfois un peu trop extravagantes.
Le coupeur élabore ensuite les modèles, fait les mesures. Aux couturières ensuite d'entrer en scène : elles assemblent, décorent avant de laisser la main aux teigneuses. 
Gentilles les teigneuses, aucun problème, elles teintent les tissus, les patinent et les adaptent. Elles font de ces costumes des personnages de légende.

l'Elixir d'Amour
l'Elixir d'Amour

Ce jour là, l'atelier travaillait à la finalisation des costumes de l'Elixir d'Amour. 
Un Elixir contenu dans un flacon luxueux imaginé par Stefano Poda, metteur en scène facétieux, décorateur, chorégraphe et costumier. 
120 silhouettes à créer.
Le tout sur le thème de la nature et des saisons. Des abeilles, des coccinelles, des fleurs : bref un véritable travail de fourmis. 4000 heures de travail pour cette création.

L'atelier de couture de l'Opéra du Rhin
L'atelier de couture de l'Opéra du Rhin : un monde à part - France 3 Alsace - Un reportage Cécile Poure, Guillaume Bertrand, Sylvie Dillenseger et Henri Weiken

De bonnes chaussures : c'est le pied


L'Opéra du Rhin est le seul Opéra de France à posséder son propre bottier. Comptez 20h de travail pour une paire de bottes. 
Un travail là encore minutieux. Seuls les pieds les plus en vue ont droit à leurs chaussures sur mesure. Ceux des solistes. Les autres se contenteront du stock. Considérable. 
Pour l'Elixir, Patrice Coué en a fabriqué six paires. Les pieds : le mieux c'est de les oublier quand on chante. D'où l'importance d'être bien chaussé sur scène.

Des costumes à retrouver de la tête aux pieds sur scène.
Prochaines représentations :

- jeudi 17 novembre  au Théâtre municipal de Colmar
- vendredi 25 et dimanche 27 au Théâtre de La Sinne à Mulhouse.
Ouvrez grands vos oreilles et vos yeux !
 



A lire aussi