grand est
Choisir une région

Route 67

Du lundi au vendredi à 19h15
Logo de l'émission Route 67

Strasbourg : les top chefs sont des réfugiés

Voici une initiative originale : du 19 au 23 décembre, cinq restaurants alsaciens accueillent des réfugiés pour faire découvrir leur cuisine. Le Refugee food festival est une première à Strasbourg.

Par PhD

Faire découvrir aux clients d'un restaurant strasbourgeois une nouvelle cuisine, le temps d'un service, tel est l'objectif du Refugee food festival. Mais avant le grand jour, il faut aussi que les chefs français qui accueillent les réfugiés, acquièrent un peu de pratique. Pour apprendre par exemple comment Dorjee, un moine bouddhiste tibétain, s'y prend pour préparer ses délicieux momos de boeuf aux oignonsDorjee est réfugié politique, il a fui le Tibet il y a treize ans. Il se souvient encore de son calvaire de deux mois et demi à travers l'Himalaya pour passer en Inde avec sa femme. Souvent sans même avoir de quoi manger.

Installé à Strasbourg depuis quatre ans, il travaille dans plusieurs restaurants mais il va très prochainement ouvrir un point de vente de momos tibétains. Le Refugee food festival est d'abord pour lui un moyen de se faire connaitre. Le chef français qui a ouvert sa cuisine à Dorjee, c'est Stéphane Munier. Lui possède une expérience sur les bateaux où il a appris à travailler aux côtés de cuisiniers de différentes nationalités, où chacun apporte son savoir-faire.
Strasbourg : les top chefs sont des réfugiés
Voici une initiative originale : du 19 au 23 décembre, cinq restaurants alsaciens accueillent des réfugiés pour faire découvrir leur cuisine. Le Refugee food festival est une première à Strasbourg.  - Marc Schmitt et
 Autre histoire d'exil, celle de Mohammad. Architecte en Syrie, il a fui son pays il y a deux ans et a laissé derrière lui sa grande ferme et ses chevaux. Depuis qu'il est en France, il n'a plus rien. Comme il a des difficultés à retrouver un emploi dans sa branche, il compte sur la cuisine pour rebondir. Sans expérience, il aide sa compagne syrienne, en France depuis seize ans, à développer son activité de traiteur. 

Jeudi prochain, avec la cheffe du restaurant strasbourgeois "la Ruche aux deux reines", ils proposeront un menu syrien composé à six mains. Esther Molnar se réjouit à l'avance de cuisiner avec eux, elle attend de cette rencontre un véritable moment de partage. Elle a déjà repéré des recettes qu'elle voudrait bien apprendre. Le Refugee food festival n'a pas d'autre ambition que de permettre à des gens différents de se découvrir, de mettre un nom sur des visages et une histoire derrière la crise des réfugiés.

Si réserver une table vous intéresse, voici les restaurants participants à l'opération : 

  • Le Cafe Con Leche : brunch et goûter le mardi 20 décembre. Cusine syrienne par Hussam Khodary. 6 rue Kuhn. Contact : 06 85 62 88 52
  • Le Mandala : dîner le mardi 20 décembre. Cuisine d’inspiration afghane par Ahmadzai Baloch. 14 rue du Faubourg de Saverne. Contact : 03 88 10 18 18
  • PUR Etc. : repas du 19 au 23 décembre. Cusine syrienne par Hussam Khodary. 122 Grand’ rue, 15 place Saint-Étienne
  • La Graffeteria du Graffalgar : déjeuner du vendredi 23 décembre. Cusine syrienne par Hussam Khodary. 17 rue Déserte. Contact : 03 88 24 98 40
  • La Ruche aux deux reines : dîner (COMPLET) du jeudi 22 décembre. Cuisine syrienne par Iman Rahal et Mohamed Salloum. 34 rue de la course
  • Le Monteleone : dîner (COMPLET) le mercredi 21 décembre. Cuisine italo-tibétaine par Dorjee Ringchen Tsang. 2 rue du Faubourg de Saverne