Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

50 bougies pour l'association Au fil de la Vie : la Maison Emilie à Malmerspach

Soirée de fête à la Maison Emilie / © S. Pfeiffer - France 3 Alsace
Soirée de fête à la Maison Emilie / © S. Pfeiffer - France 3 Alsace

L'association Au fil de la Vie souffle ses 50 bougies. Créée par des parents d'enfants handicapés mentaux, elle gère 6 établissements pour personnes handicapées, de la petite enfance à la fin de vie. Depuis 1988, la Maison Emilie est un foyer pour adultes, en résidence permanente ou temporaire.  
 

Par Sabine Pfeiffer

Ce vendredi 5 juillet, l'association Au fil de la Vie fêtera son demi-siècle d'existence dans la vallée Thur et Doller. Née à l'initiative de parents d'enfants handicapés mentaux, car à l'époque l'Etat ne leur offrait pas de solutions de prise en charge, l'association est aujourd'hui à la tête d'une demi-douzaine d'établissements d'accueil pour personnes handicapées mentales de tous âges : le Camsp à Thann, qui  propose du dépistage précoce. Le Sessad (Service d'éducation spéciale et de soins à domicile), qui offre un accompagnement à domicile sur les quatre cantons des pays de la Thur et de la Doller. L'IME (institut médico-éducatif) de Thann, qui accueille une cinquantaine de jeunes de 6 à 20 ans pour une scolarisation adaptée. L'Esat (établissement d'aide par le travail) du Rangen, à Thann, lieu de travail pour une cinquantaine de travailleurs handicapés. L'établissement Au fil des loisirs, basé à Bitschwiller-lès-Thann, qui propose des activités culturelles et sportives ainsi que des voyages. Et la Maison Emilie de Malmerspach, un foyer de vie pour personnes adultes.

Située au cœur du village de Malmerspach, dans un cadre de verdure, la Maison Emilie héberge quarante personnes handicapées mentales adultes. 29 d'entre elles vivent ici en permanence. Les 11 chambres restantes sont réservées à de l'accueil temporaire, de quelques jours à plusieurs semaines, qui s'adresse à des personnes handicapées mentales vivant en foyer ou dans leur familles, et qui ont besoin de changer d'air. Toutes ces personnes sont accompagnées par une quarantaine de professionnels qui les aident à élaborer un projet de vie. "Tous ont du potentiel. S'ils n'arrivent pas à le développer, c'est que nous ne sommes pas bons", sourit le directeur, Yves Klein. Le regard pétillant, il montre un grand panneau ornant l'un des deux bâtiments principaux, et qui proclame en grandes lettres : "Do it yourself" et, dessous, sa version alsacienne : "Mach's salwer" (fais-le toi-même). Il commente : "Faire ensemble, c'est notre ADN, ici à Malmerspach. Ce que tu peux faire toi-même, fais-le. Et s'il te faut de l'aide, nous sommes là pour ça."
 
Le dicton de ce foyer : Ce que tu peux faire toi-même, fais-le / © E. Kleinhoffer - France 3 Alsace
Le dicton de ce foyer : Ce que tu peux faire toi-même, fais-le / © E. Kleinhoffer - France 3 Alsace


Cette volonté d'aider chacun à évoluer, selon ses envies et ses capacités, se traduit entre autres par la présence de quatre nouveaux chalets en bois, un peu en retrait des deux bâtiments principaux. Depuis janvier, ils offrent de véritables logements individuels à trois résidents permanents ainsi qu'à un hôte temporaire. "Le soir, je mange ici, je fais ma vaisselle puis je regarde la télé et je vais au lit, explique avec un grand sourire Walter Marggraf, l'un des occupants des chalets. Je suis tranquille." Une nouvelle forme d'indépendance dans le cadre sécurisant d'une institution collective. D'autres chalets en projet pourraient aussi offrir un peu d'intimité aux couples qui se sont formés à la Maison Emilie.
 
Walter, heureux occupant de l'un des nouveaux chalets / © E. Kleinhoffer - France 3 Alsace
Walter, heureux occupant de l'un des nouveaux chalets / © E. Kleinhoffer - France 3 Alsace


Chaque résident dispose d'un planning hebdomadaire, où sont notées les activités auxquelles il s'est engagé à participer. Très prisé, l'atelier artistique propose chaque jour des moments créatifs : poterie, céramique, peinture… Il éveille de véritables talents, permet de toucher à tout, et surtout "rend heureux, et ajoute un peu de sel à l'existence", estime l'animatrice, Véronique Laferthin. D'autres activités offrent des pauses musicales, des moments de relaxation, et même un atelier théâtre à Mulhouse, ainsi que des activités sportives, piscine, et tennis. Chaque résident participe aussi au fonctionnement de la maison avec des tâches plus prosaïques, mise de table, apprentissage du repassage, du nettoyage, ou cuisine pédagogique. L'atelier esthétique est une véritable pause bien-être, où les aides-soignantes font des brushings, et proposent du maquillage et de petits massages. "L'un des buts de l'activité est de renforcer la confiance et l'estime de soi", explique Corinne Thomas, l'une des aides-soignantes responsables de l'atelier. "C'est un moment important qui favorise les échanges et le bien-être, ajoute sa collègue, Sabine Haensler. Ça en vaut la peine." Par ailleurs, un groupe de parole se retrouve plusieurs fois par semaine. Chaque lundi, les participants échangent autour d'un sujet d'actualité. A d'autres moments, avec un psychologue, ils évoquent aussi des thèmes plus personnels, comme la vie affective ou sexuelle.  
 
Le groupe de parole parle de foot féminin / © E. Kleinhoffer - France 3 Alsace
Le groupe de parole parle de foot féminin / © E. Kleinhoffer - France 3 Alsace


L'an dernier, l'accueil temporaire a concerné une centaine de personnes. Certaines sont restées quelques jours, d'autres plusieurs semaines. Il y a des habitués, et parmi eux, Michèle, 67 ans. Elle a vécu chez ses parents jusqu'à leur décès, voici trente ans. Puis sa sœur Emilienne Binder et son mari l'ont prise chez eux. Une cohabitation pas toujours simple au quotidien. Alors, quand il y a une douzaine d'années, Emilienne a entendu parler de l'accueil temporaire à la Maison Emilie, leur vie à tous trois a été transformée. Michèle, qui n'avait jamais été scolarisée, a soudain découvert les joies d'une vie en groupe. Elle s'est fait des amis et s'est épanouie. Depuis, elle réside ici deux semaines par mois. "Ça se passe très bien, raconte sa sœur Emilienne. Quand je viens la rechercher, elle est heureuse de rentrer. Mais à peine à la maison, elle demande : Quand est-ce que j'y retourne ?" Pour Emilienne et son mari, cette alternance, véritable aide aux aidants, leur permet de souffler. "Ça me fait un peu de repos, des vacances, avoue-t-elle. Et Michèle, elle, vient à Malmerspach pour s'amuser." Le seul regret d'Emilienne est de ne pas avoir entendu parler de cette possibilité d'accueil temporaire quelques années plus tôt.
 
Michèle, résidente temporaire régulière avec une éducatrice / © E. Kleinhoffer - France 3 Alsace
Michèle, résidente temporaire régulière avec une éducatrice / © E. Kleinhoffer - France 3 Alsace


Ce vendredi 5 juillet, à Thann, l'association Au fil de la Vie fêtera en grandes pompes son 50e anniversaire. De 14h à 17h, une vingtaine d'ateliers et de stands seront présentés au parc Albert 1er. Et en parallèle, un programme plus officiel avec projection de films et présentation des dernières innovations, se déroulera au relais culturel, suivi d'une soirée festive. Une journée destinée à mieux faire connaître la philosophie de l'association, résumée par Régine Kessler, l'assistante de direction : "Une belle vie chez nous. L'objectif est que les personnes handicapées se sentent bien et soient heureuses, et leur famille aussi."