Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

Alsace: La Brigade verte fête ses 30 ans

De préférence à cheval, mais aussi à pied, en voiture ou à moto, les gardes champêtres exécutent des missions de police rurale, sous l’autorité du maire. / © G.Fraize/France 3 Alsace
De préférence à cheval, mais aussi à pied, en voiture ou à moto, les gardes champêtres exécutent des missions de police rurale, sous l’autorité du maire. / © G.Fraize/France 3 Alsace

Pour faire respecter les lois, le droit local a doté les communes d’Alsace et de Moselle d’un moyen spécifique : le garde champêtre. Sous l’autorité du maire, ce fonctionnaire territorial exécute des missions de police rurale. Une brigade qui fête ses 30 ans.

Par Judith Jung

En 1989, le président du conseil départemental du Haut-Rhin, Henri Goetschy, créé la Brigade verte regroupant des gardes champêtres dont la mission est de sillonner la cinquantaine de communes du Haut-Rhin adhérente pour "éduquer et former les citoyens au respect de la nature".

Leurs missions et compétences sont très variées : interventions liées à la chasse et à la circulation routière, au respect des cultures et de l’environnement ou ramassage d’animaux domestiques et sauvages. Ils interviennent, également, pour le conseil départemental dans le cadre de la surveillance des propriétés départementales et dans l’action de protection des batraciens. Les agents sont compétents dans plus de 150 domaines et établissent annuellement entre 1.000 et 1.500 procès-verbaux. 

Les chevaux permettent le contact, il y a un échange avec les citoyens  
André Schuller, Chef principal de la brigade

Aujourd’hui, la Brigade verte compte 57 gardes champêtres qui interviennent dans 326 communes haut-rhinoises et deux communes bas-rhinoises. Les patrouilles sont, de préférence, effectuées à cheval "pour garder le contact avec les gens", mais aussi à pied, en voiture ou à moto.

Echange dans les vignes pour garder le contact avec les habitants et glaner, parfois, quelques informations. / © G.Fraize/France 3 Alsace
Echange dans les vignes pour garder le contact avec les habitants et glaner, parfois, quelques informations. / © G.Fraize/France 3 Alsace

Des brigadiers qui sont des sentinelles très utiles aux forces de l'ordre. Leurs postes pourraient se multiplier avec la création de la Collectivité européenne d'Alsace, c'est le souhait de la présidente du Haut-Rhin Brigitte Klinkert.