• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 20h45
Logo de l'émission Rund Um

L'association Handi'chiens, pour améliorer le quotidien des personnes handicapées ou dépendantes

L'association Handi'chiens souffle cette année ses 30 bougies. Elle éduque et donne gratuitement des chiens d'assistance à des personnes en fauteuil roulant ou souffrant de troubles du comportement, mais aussi à des établissements pour personnes âgées ou dépendantes.

Par Sabine Pfeiffer

Un chien peut permettre à une personne en situation de handicap de vivre mieux, avec plus d'autonomie et de contact avec d'autres. Dans ce but, l'association Handi'chiens éduque depuis 30 ans des chiens, particulièrement des labradors ou des goldens, pour les remettre gracieusement à des personnes dont ils améliorent le quotidien.


"Je peux le solliciter dix fois de suite, il est toujours prêt à m'aider."


Après près de deux ans de formation, un handi'chien sait répondre à plus de 50 commandes, ouvrir une porte, ramasser un objet tombé, et rendre maints services. Il est aussi un vecteur de sociabilité : "Quand je fais des courses avec mon fauteuil, les gens auraient tendance à m'éviter, explique Frédéric. Mais le chien permet de créer le contact, et les gens oublient mon handicap."  De la même manière, un handi'chien peut être un compagnon extraordinaire pour un enfant autiste, car il l'aide à se faire des copains. D'autres chiens font le bonheur de personnes âgées dépendantes en Ehpad, car ils se laissent câliner, les stimulent et les apaisent. D'autres encore sont spécialement formés pour accompagner une personne souffrant d'épilepsie.


"Notre but est qu'il fasse le bonheur d'une personne et l'aide dans son handicap"

Sélectionné dans un élevage, le chiot de 2 mois est pris en charge durant 16 mois par une famille d'accueil. Dans ce premier foyer, il va apprendre la propreté, et intégrer les principales commandes. La famille l'emmène aussi dans les magasins, chez le médecin, dans les transports en commun… des lieux qu'il sera amené à fréquenter par la suite, tout comme les chiens-guides pour personnes aveugles. Ce travail des familles est bénévole. "Le but est se mettre à place de la personne handicapée, explique Camille Marchal, famille d'accueil près de Kunheim. On éduque un chien sans penser à nous, mais à la personne qui va le recevoir". Et il faut aussi accepter la tristesse de la séparation, lorsque le chien sera remis à son maître définitif.
 
Après ces 16 mois, le jeune chien va passer 6 mois dans l'un des quatre centres d'éducation de l'association Handi'chiens : à Lyon, en Bretagne, en Normandie ou en Val de Loire. C'est là qu'il va peaufiner son savoir-faire, avant de trouver son véritable maître. Les chiens destinés à des établissements comme les Ehpad passent aussi quelques mois à Kunheim, dans la maison de retraite La Roselière, pour parfaire leur éducation et vérifier qu'ils sont bien adaptés à vivre proche de personnes âgées ou dépendantes.  

Durant ces trente années, l'association Handi'chiens a déjà remis gratuitement plus de 2000 chiens. Le coût pour un animal éduqué s'élève à 15 000 euros, que l'association finance par des dons, des subventions et la vente de produits dérivés. Elle veille aussi au bien-être des chiens remis, et cherche des familles relai pour accueillir un chien vieillissant que son maître handicapé ne peut plus garder. De même, l'antenne alsacienne de Handi'chiens, à la Roselière de Kunheim, recherche des familles acceptant d'accueillir les chiens qui sont là-bas en formation pour quelques mois.
 

Bande-annonce : Ensemble, c'est mieux !