grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

L'Atelier à Saint-Louis (68) : le recyclage pour tous

L'Atelier où tout (ou presque) se répare / © Cathy Huber / France Télévisions
L'Atelier où tout (ou presque) se répare / © Cathy Huber / France Télévisions

Un lieu de mixité sociale, où l'on fait du neuf avec du vieux ? Où enfants et retraités bricolent ensemble ? Où les personnes handicapées se sentent accueillies ? Où l'on échange ses idées, et partage la fierté du travail bien fait ? Oui, ça existe. C'est L'Atelier à St-Louis (Haut-Rhin).
 

Par Sabine Pfeiffer

L'Atelier  est un endroit vraiment pas comme les autres. Ici, chacun peut venir réparer – ou faire réparer - ses objets en fin de vie, pour (presque) rien. Mais aussi rencontrer et discuter avec des gens de tous âges et toutes conditions sociales, se faire conseiller par des professionnels, passer un bon moment et même partager un repas.
 
L'Atelier est installé dans une ancienne caserne de pompiers / © Cathy Huber / France Télévisions
L'Atelier est installé dans une ancienne caserne de pompiers / © Cathy Huber / France Télévisions

De l'extérieur, l'apparence de cette ancienne caserne de pompiers, réhabilitée depuis deux ans, est un peu austère. Mais dès la porte franchie, l'ambiance est accueillante, chaleureuse. Des espaces délimités, clairs, des murs peints en blanc, des machines, des tables, un coin cuisine et surtout, un accueil sympa. Tout contribue à ce que celui qui vient pour la première fois ait envie… de revenir.    
 
Démonter son fer à repasser ? un jeu d'enfant / © Cathy Huber / France Télévisions
Démonter son fer à repasser ? un jeu d'enfant / © Cathy Huber / France Télévisions

L'Atelier s'inspire des associations L'outil en main, (il en existe une dizaine en Alsace), où des jeunes dès l'âge de 9 ans sont initiés aux métiers manuels par des ouvriers et artisans retraités. Mais le concept offre bien davantage. Il intègre d'autres publics (comme des personnes en situation de handicap) et, surtout, permet à toute personne intéressée par l'esprit récup' de redonner une seconde vie à ses objets en bout de souffle, au lieu de les jeter.  
 
Du côté de la menuiserie / © Cathy Huber / France Télévisions
Du côté de la menuiserie / © Cathy Huber / France Télévisions

Au cœur du dispositif : une dizaine de bénévoles, tous artisans ou ouvriers retraités, heureux de pouvoir ainsi continuer à exercer leur savoir-faire, et en faire profiter les autres. Additionnées les unes aux autres, leurs compétences sont nombreuses : menuiserie, mécanique, électroménager, électrotechnique, ferronnerie, couture…

Votre aspirateur ou votre scie sauteuse sont en bout de course ? A L'Atelier, un bénévole peut vous montrer comment démonter votre objet, le nettoyer, repérer la zone défectueuse. Tous les outils nécessaires sont mis à votre disposition, et on  vous donnera un coup de main si vous n'y arrivez pas tout seul.
 
Friteuse ou tronçonneuse trouvent une seconde jeunesse / © Cathy Huber / France Télévisions
Friteuse ou tronçonneuse trouvent une seconde jeunesse / © Cathy Huber / France Télévisions

S'il faut une pièce de rechanger, ce sera à vous de la fournir, mais la prestation elle-même est gratuite. A partir de la troisième visite à L'Atelier, la seule participation financière demandée sera… 20 euros de cotisation au centre socio-culturel de Saint-Louis, dont L'Atelier dépend.
 
L'atelier couture a lieu une fois par mois / © Cathy Huber / France Télévisions
L'atelier couture a lieu une fois par mois / © Cathy Huber / France Télévisions
  
A L'Atelier vous pouvez aussi réparer votre vélo, et le faire marquer contre le vol. Ou coudre avec une couturière professionnelle. "C'est prévu pour des personnes qui disposent d'un petit budget, explique Marie-France Schurrer, l'une des participantes, et qui n'ont pas forcément de machine à coudre chez elles." Ici, elles peuvent réparer leurs vêtements, "les élargir, les raccourcir, les rallonger, les rapiécer ou leur redonner du peps."
 
Le travail en inclusion avec des bénéficiaires de l'APEI / © Cathy Huber / France Télévisions
Le travail en inclusion avec des bénéficiaires de l'APEI / © Cathy Huber / France Télévisions

Chaque mercredi matin, un petit groupe de personnes en situation de handicap, en  accueil de jour à l'APEI (Association de parents d'enfants inadaptés) de Saint-Louis, vient à L'Atelier pour faire de la menuiserie. "On est accueillis à bras ouverts", se réjouit Nathalie Bohn, éducatrice coordinatrice. Chaque participant vient avec un projet précis à réaliser : boîte en bois, nichoir pour les oiseaux… et après quelques séances, avec le soutien des bénévoles, il repart avec son objet terminé.   

Les enfants sont évidemment les bienvenus – en présence d'un parent s'ils ont moins de 12 ans. Des petits groupes d'enfants viennent aussi régulièrement avec un animateur du CCAS (centre communal d'action social). Et ce mélange de générations est un plus pour tous. Les bénévoles sont contents de pouvoir transmettre leur savoir-faire, et les gamins, heureux d'être ainsi valorisés, et d'avoir le droit de manier des machines "de grands".

 
Transmission de savoir / © Cathy Huber / France Télévisions
Transmission de savoir / © Cathy Huber / France Télévisions


"C'est dangereux, on peut se couper les doigts", explique avec un grand sourire Chahine, 9 ans, qui fabrique un avion en bois. "On a aussi fabriqué un banc, ajoute Luano, 9 ans également. On l'a peint et on l'a poncé, et c'est tout."

Valoriser, récupérer, transmettre, intégrer, se faire plaisir. Qui dit mieux ? Après ses deux premières années de fonctionnement, L'Atelier a trouvé son rythme de croisière. Le bouche à oreille fonctionne, mais il reste de la place : pour davantage de public, enfant comme adulte, et aussi pour de nouveaux bénévoles. Le lieu est ouvert chaque mercredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, et chaque samedi matin de 9h à 12h.