Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

BaAl: une nouvelle scène franco-allemande

Le théâtre est installé dans un bâtiment construit au bord du Rhin
Le théâtre est installé dans un bâtiment construit au bord du Rhin

Il est posé au pied du pont Pflimlin, au bord d’une route empruntée tous les jours par des centaines de frontaliers. Le bâtiment abrite des restaurants panoramiques, des bureaux et…un théâtre, le théâtre Eurodistrict Baden Alsace (BaAl), le premier théâtre transfrontalier.
 

Par Régine Willhelm

La pièce "La famille Strumpfmann" à l'affiche du théâtre Baden Alsace, pose parfaitement le décor. Le texte, écrit pour l'occasion par Pierre Kretz, met en scène une famille alsacienne, le couple Strumpfamnn et leurs trois filles, Marie-Thérèse, Marie-Jeanne et la dernière, née après la deuxième guerre mondiale s'appelle, évidemment, Marie-France.
Aloïs est bûcheron mais il est surtout chef des sapeurs pompiers et fervent adulateur du Général de Gaule. Mais Aloïs souffre toujours des séquelles de la guerre. Incorporé de force dans la Wehrmacht, le mot "Angreifen ", "attaquez", hante toujours ses nuits. Depuis son retour du front, il nourrit une détestation profonde pour les Allemands, les Schwoowe.
Nous sommes dans les années 60, sa fille Marie-Jeanne s'amourache de Karl Otto, un jeune Allemand du village voisin d'Untergrombach. La réaction d'Aloïs ne se fait pas attendre, il demande à sa fille de quitter la maison. Elle fait sa valise.
Quelques semaines plus tard, De Gaulle et Adenauer s'invitent sur le petit écran fraîchement arrivé dans le foyer. L'accolade entre les deux hommes au moment de la signature du traité d'amitié franco-allemande, le traité de l'Elysée, fait basculer l'histoire. Comment Aloïs va-t-il pouvoir reconstituer l'unité familiale perdue? Comment va-t-il se confronter à son "Schwoowehàss", sa haine de l'Allemand?
 

Ce drame générationnel est un moment peu ou pas traité de l'histoire régionale. Pierre Kretz s'inspire de son histoire familiale. "Il y avait alors beaucoup d'Alsaciens qui avaient décidé qu'ils ne mettraient plus jamais les pieds en Allemagne!", se rappelle-t-il.
Comment, dans ce contexte, la réconciliation franco-allemande a-t-elle pu se faire? Pierre Kretz estime que les Alsaciens de cette génération ont eu beaucoup de mérite d'entreprendre ce travail malgré tout le ressentiment qu'ils pouvaient avoir pour leurs voisins.
 

Cette pièce vient parfaitement illustrer l'intention affiché par le nouveau théâtre Baden Alsace: décortiquer la relation franco-allemande, construire des ponts lingusitiques pour le jeune ou le moins jeune public de part et d'autre du Rhin.
Ce théâtre fait partie d'un ensemble immobilier assez inattendu. Au rez-de chaussée, une boulangerie et son salon de thé, un débit de tabac. Au premier étage, un restaurant et les bureaux du propriétaire des lieux, l'architecte Jürgen Grossmann. Au deuxième étage enfin, le théâtre de l'Eurodistrict.
Un drôle d'endroit pour un théâtre coincé entre le Rhin et une route très passante, pas de village à la ronde. Et en même temps, il est exactement là où il veut être, entre deux rives, entre deux cultures, là où beaucoup de choses restent à construire.
 
Le théâtre BaAl, le nouveau venu sur la scène théâtrale régionale