grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50 sur France 3 Alsace
Logo de l'émission Rund Um

Bischoffsheim : l'association Bouchons Bonheur 67 lance un appel aux dons et aux bénévoles

En 2019, 74 tonnes de bouchons ont été triés par l'association Bouchons Bonheur 67. Cette année, il ne s'agit plus que de 50 tonnes. / © Guillaume Bertrand
En 2019, 74 tonnes de bouchons ont été triés par l'association Bouchons Bonheur 67. Cette année, il ne s'agit plus que de 50 tonnes. / © Guillaume Bertrand

Bouchons Bonheur 67 collecte des bouchons de bouteilles. Les bénéfices des ventes de ces bouchons servent à financer du matériel à des personnes en situation de handicap. Mais depuis deux ans, les dons ont baissé d'un tiers. L'association lance un appel aux dons mais aussi aux bénévoles.

Par Muriel Kaiser

"Bonjour, Blaise ! Alors, tu as bien travaillé ?" lance Mireille Wohlgemuth. La bénévole de l'association Bouchons Bonheur 67 se rend plusieurs fois par mois chez Jean-Blaise Oerthel et Martina Schmitter. "Oui, plutôt, tu vas voir ça, je te ramène les sacs !" lui répond Jean-Blaise, l'air enjoué. Depuis 15 ans, il garde tous ses bouchons pour l'association et sa grange est même devenue le point de collecte du village, Zellwiller. Lui et Martina sont des valeurs sûres pour l'association. "Généralement, ils nous remplissent une camionnette, avec tout ce qu'ils collectent !" dit Mireille. 

Les bénévoles se rendent également dans plusieurs magasins pour récupérer les bouchons. Dans le Bas-Rhin, l'association compte une cinquantaine de points de collecte. Tout ce matériau est ensuite trié, tous les mardis, à Bischoffsheim. Une trentaine de bénévoles s'y retrouve pour séparer les bouchons selon leur matière : plastique, liège...
 

Une trentaine de bénévoles se réunissent une fois par semaine pour le tri. / © Guillaume Bertrand
Une trentaine de bénévoles se réunissent une fois par semaine pour le tri. / © Guillaume Bertrand

Les bouchons sont ensuite vendus à une usine de recyclage. Pour une tonne de plastique, l'association perçoit 250 €. L'argent récolté est destiné à financer du matériel à des personnes en situation de handicap. Bouchons Bonheur donne entre 1.500 € et 2.500 € pour chaque équipement. Ainsi, en 2020, Clément Dietrich, un petit garçon de 11 ans atteint de myopathie, a pu bénéficier d'un ascenseur. "A cause de sa maladie, Clément se fatigue très vite en montant les escaliers. Son ergothérapeute nous a conseillé de faire installer un ascenseur dans la maison", explique Stéphanie Dietrich, la maman de Clément. 

Coût des travaux : 45.000 €. Une somme financée à moitié par des organismes publics. Pour le reste, la famille a pu compter sur plusieurs associations. "Sans elles, on n'y serait pas arrivé !" poursuit la maman. Pour Clément, dette infrastructure a changé sa vie et son quotidien. "Je peux aller d'en bas jusqu'à tout en haut, dans ma chambre. Je ne me fatigue pas. Je suis très content !" lance le petit garçon, enthousiaste. Pour certains équipements, l'association finance l'intégralité de la somme, comme les fauteuils roulants ou les chaises de douche. 
 

Grâce à son ascenseur, Clément peut profiter de toute la maison sans se fatiguer. L'ascenseur donne directement accès à sa chambre. / © Guillaume Bertrand
Grâce à son ascenseur, Clément peut profiter de toute la maison sans se fatiguer. L'ascenseur donne directement accès à sa chambre. / © Guillaume Bertrand

Mais depuis deux ans, l'association voit le nombre de dons diminuer. "Nous recevons de moins en moins de bouchons", constate Marcel Houssemand. "Le covid nous a fortement porté préjudice. Plus de manifestations, restaurants fermés... évidemment, tout ceci a représenté des bouchons qui manquaient". En 2019, l'association avait récolté 74 tonnes de bouchons. Cette année, il ne s'agit que de 50 tonnes. Une baisse de dons qui entraîne la diminution du montant alloué à des personnes en situation de handicap. En effet, en 2018, Bouchons Bonheur a pu financer 16.000 € de matériel. En 2020, seulement 10.000 €.

A présent, l'association lance un appel : "n'hésitez pas et donnez vos bouchons. Même s'il est tentant de tout jeter, le simple geste de les garder de côté et les déposer dans un point de collecte représente énormément pour nous", explique Renée Bornert, bénévole depuis 12 ans. Et permet de continuer de financer du matériel. Et justement pour pérenniser leur activité, les membres de l'association souhaitent que de nouveaux bénévoles rejoignent la troupe. "Vous voyez bien, nous avons tous un certain âge. Il nous faut des jeunes, des gens motivés pour un jour, prendre les rênes de l'association !". Si vous êtes intéressés, contactez directement l'association au 07 54 32 93 71 ou par mail à bouchonsbonheur67@gmail.com.