grand est
Choisir une région

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50 sur France 3 Alsace
Logo de l'émission Rund Um

Les centrales villageoises du Pays de Saverne développent le photovoltaïque sur les bâtiments publics des communes alentours

L'objectif des centrales villageoises du Pays de Saverne : développer le photovoltaïque sur les bâtiments publics. Ici, la mairie de Thal-Marmoutier. / © Valérie Ruiz Suri
L'objectif des centrales villageoises du Pays de Saverne : développer le photovoltaïque sur les bâtiments publics. Ici, la mairie de Thal-Marmoutier. / © Valérie Ruiz Suri

Depuis 2018, les centrales villageoises de Saverne, constituées d'un groupe de citoyens bénévoles, ont installé des panneaux photovoltaïques sur sept bâtiments. Actuellement, plusieurs chantiers sont en cours.

Par Muriel Kaiser

Depuis quelques années, les installations de panneaux photovoltaïques se multiplient à Saverne et alentours. Le toit de deux écoles et du club-house de Saverne ou encore le toit de la mairie de Thal-Marmoutier produisent de l'électricité grâce aux rayons du soleil. Derrière ces projets : les centrales villageoises du Pays de Saverne

Ce groupe de citoyens s'est constitué en 2016. En 2017, ils ont obtenu le statut d'entreprise. Dès 2018, les premiers chantiers ont débuté. En ce moment, une dizaine de personnes gère l'entité, à titre bénévole. Paola Criqui en est la présidente. "La démarche est vraiment d'être éco-responsable", assure-t-elle. Les centrales villageoises s'occupent de tout, de l'installation à l'entretien.

A Saverne, deux écoles et un club-house sont équipés de panneaux photovoltaïques. L'énergie produite est vendue à Electricité de Strasbourg. / © Valérie Ruiz Suri
A Saverne, deux écoles et un club-house sont équipés de panneaux photovoltaïques. L'énergie produite est vendue à Electricité de Strasbourg. / © Valérie Ruiz Suri


Voilà précisément ce qui a convaincu les élus de Dossenheim-sur-Zinsel. L'ancien maire a fait installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de l'école du village. A présent, le maire actuel souhaite poursuivre la démarche. "Le toit du préau fuit, nous devons le rénover pour mieux l'isoler. Nous allons en profiter pour installer, là aussi, des panneaux photovoltaïques", dit Fabrice Ensminger. 50m² de panneaux qui s'ajouteront aux 125m² sur le toit de l'école. Cela sert également d'exemple pour les enfants. "Il y a aussi ce côté pédagogique car nous sensibilisons les écoliers à l'écologie. Là, ils ont un exemple concret au quotidien", explique Didier Carmaux, directeur de l'école primaire.

Au total, les centrales villageoises ont investi plus de 300.000€ pour sept projets, grâce aux subventions, mais surtout aux actionnaires. Chacun peut acheter une action d'une valeur de 100€. La plupart des actionnaires sont des villageois, satisfaits de voir où va leur argent. Jean-Marie Tafferner, habitant de Neuwiller-lès-Saverne, possède une action. "Mon fils aussi, et même mes petits-enfants ! Nous sommes tous convaincus de la démarche. C'est très important pour notre avenir", explique-t-il.

Utiliser les rayons du soleil pour produire de l'électricité : le principe du photovoltaïque, la centrale villageoise souhaite la développer sur son territoire. / © Valérie Ruiz Suri
Utiliser les rayons du soleil pour produire de l'électricité : le principe du photovoltaïque, la centrale villageoise souhaite la développer sur son territoire. / © Valérie Ruiz Suri


A long terme, l'objetcif est bien sûr environnemental, mais aussi économique. L'intégralité de la production de l'électricité est vendue à Electricité de Strasbourg. Une fois les investissements amortis, les actionnaires se mettront d'accord sur la part des dividendes, en fonction des bénéfices. "Certains actionnaires ont été attirés par cet argument. Et tant mieux ! Cela nous permet d'atteindre un autre public, pas forcément intéressé par la question environnementale" estime Paola Criqui.

"C'est tout l'intérêt d'avoir le statut d'entreprise. Nous ne sommes pas un collectif ni une association, mais bel et bien une entreprise avec tout ce que cela implique, à la différence près que nous ne sommes pas des employés rémunérés", explique Daniel Burus, membre du conseil de gestion. 

A Bouxwiller, des panneaux photovoltaïques seront installés sur ce bâtiment de la station d'épuration actuellement en chantier. / © Valérie Ruiz Suri
A Bouxwiller, des panneaux photovoltaïques seront installés sur ce bâtiment de la station d'épuration actuellement en chantier. / © Valérie Ruiz Suri


Si aujourd'hui, toute l'électricité est revendue, la centrale villageoise pilote un projet d'auto-consommation. Il s'agit de la station d'épuration actuellement en chantier à Bouxwiller. "Selon les estimations, 18% de la consommation d'électricité devrait être couverte par les panneaux photovoltaïques", explique Fabrice Comartin, adjoint au maire, référent du service technique. Les panneaux seront installés en novembre. D'ici la fin de l'année, les centrales villageoises du Pays de Saverne compteront dix projets réalisés. Leur objectif : encourager d'autres communes à prêter leurs toits, mais aussi à créer leurs propres centrales villageoises, pour couvrir toujours plus de territoire alsacien.