Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 20h
Logo de l'émission Rund Um

Du sport, du sport et encore du sport à Sélestat

Séance de dédicaces avec les nouvelles recrues du SAHB.
Séance de dédicaces avec les nouvelles recrues du SAHB.

En 2010, Sélestat a décroché le challenge de la ville la plus sportive de France dans catégorie moins de 20 000 habitants, un prix décerné par le journal l'Equipe. Aujourd'hui encore, la commune compte 4833 licenciés sportifs, soit presqu'un habitant sur 4. 

Par Régine Willhelm

Le SAHB et le Cakcis, deux clubs qui comptent à Sélestat.

Ce soir-là, dans une grande surface de sport de Sélestat, une bonne centaine de supporters se presse. Comme chaque année, le SAHB Sélestat Alsace Handball présente ses nouveaux joueurs et ses nouveaux maillots. Tendance vintage pour le maillot à domicile, toujours violet mais qui rappelle le maillot des origines, celui de 1967, année de création du club.

Des enfants se pressent pour la séance de dédicaces. Derrière, les parents et les fans discutent entre eux, heureux de se retrouver malgré une fin de saison qui a marqué la relégation du club professionnelle en deuxième division. 

Evelyne Adrien est la trésorière du club de supporter « Les Violets ». Avec les membres de l’association, elle s’apprête à sillonner le pays pour encourager le club dans tous ses déplacements. Le SAHB c’est cela, un club familial dans lequel tout le monde se connait et qui ne pourrait pas fonctionner sans l’aide de ses 100 bénévoles.

Depuis sa création en septembre 1967, le club a passé 22 saisons en D1 et espère bien remonter en D1 au bout de cette nouvelle saison. Mais avec seulement 1,6 million de budget, les Sélestadiens font figure de petit poucet face aux grands noms français du handball.

A côté du club professionnel, la structure compte également une association dédiée aux amateurs. Elle compte 475 licenciés et 23 équipes. A n’en pas douter, Sélestat est LA ville du handball en Alsace.

Autre club, autre ambiance. A quelques centaines de mètres du gymnase dédié au handball, quelques containers marquent l’entrée du Cakcis, le canoë kayak de l’Ill Sélestat. Ici, des canoës de toutes les couleurs s’entassent sous un hangar en bois. Sur leur coque, les noms de leur propriétaire.

Le Cakcis n’a pas choisi cet emplacement par hasard. Sous les arbres, au bord de l’Ill, le club a aménagé un parcours de slalom sur l’eau à quelques encablures des Tanzmatten et du centre ville. Les jours d’entraînement, les passants les regardent évoluer sur l’eau.

Le Cakcis est un club sportif mais aussi militant. Les objectifs des créateurs du club étaient de faire évoluer les enfants aux meilleurs niveaux de la discipline mais aussi de leur faire prendre conscience de l’environnement. Deux fois par an, la centaine de membres de l’association se réunit pour nettoyer les berges de l’Ill. Le reste de l’année, la préparation des compétitions occupe les sportifs, petits et grands.

 

Grand Est : les professionnels de santé touchés par l'épuisement professionnel