• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 20h45
Logo de l'émission Rund Um

Entre aventures et rencontres

Cette semaine, Rund Um, toujours sur les rails, franchit le Rhin, explore les caves des hospices civils de Strasbourg, accorde d’une main de maître, rencontre des petites poules, sans abuser du savon à la pina colada.

Par Amandine Munier

Lundi 27 février : L’amitié franco-allemande sur les rails 


C'est un moment historique que s'apprête à vivre l'Eurométropole. Le tramway va à nouveau relier Strasbourg et la ville voisine de Kehl dans l'Ortenau. Un évènement qui mobilise la Compagnie des transports strasbourgeois depuis plusieurs années.

De l'autre côté du Rhin, l'excitation est grande. Partout des affiches annoncent la venue prochaine du tramway sous le slogan "Die Tram kommt". Plus qu'une nouvelle ligne, cette liaison va transformer la ville de Kehl et redonner un nouvel élan à l'amitié franco-allemande.

L’amitié franco-allemande sur les rails

Mardi 28 février : Cave des hospices civils de Strasbourg, une tradition grand cru


La cave des hospices civils de Strasbourg remonte à la fin du Moyen-Age, au 15ème siècle. Elle contient le plus vieux vin du monde daté de 1472. Depuis une vingtaine d'années, c'est aussi une cave ouverte au public et on s'efforce d'y travailler dans le respect de la tradition sans oublier le futur. De nouveaux vins sont sélectionnés après chaque vendange pour rejoindre cette cave prestigieuse.

Cave des hospices civils de Strasbourg, une tradition grand cru

Mercredi 1er mars : Pierre Bertaut, accord parfait


Pierre Bertaut a 57 ans. Il est originaire de la région parisienne et vit depuis trente ans en Alsace. Son métier : accordeur de piano. Un homme passionnant, féru de musique mais qui a également réussi le tour de force d'apprendre l'alsacien et de le parler comme un autochtone, avec un charmant accent frenchy ! Rencontre...

Pierre Bertaut, accord parfait

Jeudi 2 mars : Angélique Roessel, la marchande de savon 


A 41 ans, Angélique Roessel est une commerçante heureuse. Après Wissembourg, Haguenau, elle a ouvert récemment une troisième boutique à Colmar. Angélique vend un produit noble, artisanal, de fabrication française: du savon de Marseille issu d'un des derniers ateliers de Provence. Contre toute attente, ce produit a trouvé sa clientèle en Alsace. Et Angélique a ainsi pu entreprendre une reconversion réussie, en famille.

Angélique Roessel, la marchande de savon


Les avantages de l'achat groupé de fioul