• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 20h45
Logo de l'émission Rund Um

Jeanne et la “Chambre n°3”

"Alzheimer", quand Mireille Reiss lit ce mot sur le dossier médical de sa mère, c'est le choc. Pourtant, depuis quelques temps, elle avait bien remarqué que les choses ne tournaient plus rond. Dans un roman, Mireille Reiss fait le récit du développement de la maladie chez Jeanne, sa maman.

Par Régine Willhelm

Mireille Reiss n'en est pas à son premier livre. Cette documentaliste à la retraite a déjà consigné ses souvenirs d'enfance dans un livre publié à compte d'auteur en 2013, "J'ai trouvé dans mon berceau". Plus tard, après la mort de son père, en faisant le tri dans ses affaires, elles retrouve un journal qu'il a rédigé pendant la Seconde Guerre mondiale. Son vécu de Malgré-nous fera là aussi l'objet d'un livre qu'elle a appelé "Les cahiers de papa".

La famille est donc pour Mireille Reiss un élément essentiel de la vie et le sujet de ses romans.

Quand le diagnostic de la maladie d'Alzheimer est tombé il y a quelques années, elle a donc commencé à consigner le développement des symptômes de sa maman sur son ordinateur. Restait à trouver le style du récit: témoignage ou roman. Mireille Reiss a choisi le roman. Dans le livre, seul le prénom de sa maman ne change pas, Jeanne. Pour le reste, nous sommes à Bronn-les-Bains (et non plus à Niederbronn-les-Bains), un cadavre est retrouvé dans les haies du Casino de la ville thermale et Jeanne et une autre pensionnaire font une virée en train jusqu'à la ville natale (réelle) de Jeanne, Herrlisheim.

Cette intrigue empruntée au roman policier, est comme un voile posé sur une réalité bien plus grave que la légèreté de ton employée dans le livre. Comment faire face à la perte de mémoire progressive de sa maman? Comme réagir quand votre propre mère ne vous reconnait plus?
 
Sur la couverture, un galet peint par Jeanne
Sur la couverture, un galet peint par Jeanne

Mireille Reiss fait le récit, parfois très drôle, des premiers symptomes. Ce dentier qu'on ne retrouve pas pendant des mois et qui réapparait par hasard dans une bouillote. Ces knacks brulées, oubliées sur la gazinière...Et un médecin traitant qui se voile la face.

Alzheimer, c'est l'apprentissage d'un univers inconnu. Puis arrive le premier jour du placement de Jeanne en maison de retraite, son fauteuil vert dans un coin, les photos des enfants et petits-enfants au mur. C'est là, dans la "Chambre n°3", que Jeanne vivra dorénavant. 

Le livre "Chambre n°3" n'est pas distribué en librairie. Vous pouvez vous adresser directement à l'auteur par mail:
mireille.reiss@free.fr

Charleville-Mézières : l'Institut international de la marionnette en difficultés financières